Après s’être lancée dans une reconversion hors normes du pays en voulant donner un coup de fouet au tourisme par la modernisation de ses infrastructures, l’Arabie Saoudite ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

Le Royaume saoudien s’attaque désormais au marché de l’informatique. En voulant créer un pôle technologique avec Google-Alphabet et Amazon, Saudi Aramco, la plus grande compagnie d’énergie du monde, vise à pénétrer le marché de l’information dématérialisée et de l’analyse de données.

Selon le PDG du géant pétrolier, Amin Nasser, Alphabet et Amazon sont des partenaires potentiels pour construire un hub technologique.

Une association gagnante qui permettrait à l’Arabie Saoudite de diversifier son économie actuellemnt dépendante du pétrole mais aussi de stimuler le secteur informatique domestique du Royaume en développant l’utilisation de l’analyse de données dans ses activités énergétiques traditionnelles.

“Je pense que Google et Amazon et d’autres entreprises sont des acteurs majeurs en matière de cloud computing, et Aramco regarde définitivement toutes ces entreprises et regarde l’investissement et la croissance de ces marchés dans le cloud computing ”, a déclaré Amin Nasser, lors d’une interview accordée au CERAWeek d’IHS Markit à Houston.

M. Nasser n’a donné aucun détail sur les négociations en cours, mais certaines sources rapportent qu’Amazon pourrait investir jusqu’à 1 milliard de dollars pour construire trois centres de données dans le pays.

L’Arabie Saoudite prévoit de lever environ 100 milliards de dollars en vendant des actions d’Aramco sur le marché public. Le produit garantirait l’expansion du fonds souverain saoudien et ses plans de diversification de son économie.

AJIB.FR

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE