Le grand jour est arrivé ! Le feu est passé au vert pour les Saoudiennes qui peuvent enfin appuyer sur l’accélérateur en toute légalité, après des décennies d’immobilisme au royaume de l’ultra-conservatisme religieux.

Moment historique, s’il en est, ce dimanche 24 juin leur a permis, grâce à un décret royal, de s’emparer officiellement du volant pour amorcer un grand virage émancipateur, leur ouvrant de nouveaux horizons et pas seulement ceux qui s’offrent aux yeux quand on roule sur la route.

Au cours des neuf derniers mois, des écoles de conduite exclusivement destinées à la gent féminine ont poussé comme des champignons en Arabie saoudite. Près de six millions de femmes sont susceptibles de passer leur permis dans les mois à venir, autant dire que le temps des automobilistes frondeuses encourant la disgrâce du roi et des leurs, mais aussi des sanctions, est bel et bien révolu.

Alors qu’elles étaient alignées sur la ligne de départ, des policiers, tout sourire, ont été filmés en train de leur remettre des bouquets de roses. Une manière délicate de leur souhaiter bonne route sur le boulevard qui semble s’ouvrir devant elles.

Gageons que les Saoudiennes sauront garder l’œil dans le rétroviseur, moins pour regarder en arrière que pour se projeter dans l’avenir en toute sécurité.

 

 

 

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE