Sur instruction du Président de la République, Alassane Ouattara et du Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, les Ministres de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme, Claude Isaac DE et Mariatou Koné de la Solidarité, de la Femme et de la Protection de l’Enfant ont reçu les 77 familles déguerpies de Cocody Danga.

Le Ministre Isaac DE a, d’entrée, indiqué que cette rencontre s’inscrit dans un élan de solidarité du Gouvernement sur instruction du président de la République, qui face à la situation de détresse dans laquelle se trouvent ces familles déguerpies, dont certaines ne savent où donner de la tête, a décidé d’apporter à chacune d’elles une enveloppe d’un millions de F CFA, en guise d’appui au relogement. Ce, en vue de leur permettre de pouvoir ‘’s’abriter’’ sous un toit en cette période de pluie, en faisant face aux conditions de location d’une maison, à savoir la caution et les mois d’avance.

Alors que 38 familles ont déjà bénéficié de cet appui du Gouvernement, à travers la Société Ivoirienne de Construction et de gestion Immobilière (SICOGI), auteur du Déguerpissement parce que propriétaire du Site, à la suite du Ministre Isaac DE, sa collègue de la Solidarité, de la Femme et de la Protection de l’Enfant Mariatou Koné a exhorté les autres familles à répondre à la main tendue du Gouvernement en acceptant cet appui, en attendant que d’autres mesures éventuellement suivent.

Elle a réaffirmé la disponibilité du Gouvernement à poursuivre les discussions avec les familles déguerpies de Danga en vue de trouver des solutions durables. Quant au ministre Isaac DE, s’il reconnaît la décision de justice en faveur de la SICOGI dans le litige qui l’opposait aux 33 autres familles du site déguerpies, il s’est dit favorable à poursuivre les discussions et les échanges avec la SICOGI et les familles de Danga ainsi que l’ensemble des syndicats des locataires des maisons coloniales. Cela, dans la perspective de trouver des issues favorables, mais pour l’heure, vue l’urgence humanitaire, il a insisté auprès des 33 familles et les 6 restantes des 44 ayant accepté l’aide au relogement, à accepter l’appui du Gouvernement, rassurant que l’argent est disponible auprès de la SICOGI.

Si 2 sur les 6 restantes des 44 familles ont pu recevoir chacune séance tenante un million de F CFA, les 4 autres ont refusé cet appui au motif qu’il est insuffisant au regard des difficultés à louer une maison décente avec cette somme. Les 33 autres familles, qui au préalable ne devaient bénéficier de cet appui parce qu’ayant été en justice avec la SICOGI, ont souhaité un temps de réflexion avant de décider, n’oubliant d’indiquer que cet appui même s’il est important, reste toutefois insuffisant. La présidente du Syndic, Dramé Assita épouse Yedess, a plaidé pour un relogement définitif des familles par le Gouvernement, en lieu et place d’un appui au relogement. S’appuyant sur l’exemple des populations de l’ancien bidonville Washington qui ont été relogées à l’époque du président Félix Houphouet Boigny, avant sa destruction, Mme Yédess a demandé au Gouvernement de bien vouloir s’inscrire dans une dynamique pareille.

En réponse à cette doléance, les ministres ont plutôt recommandé à Mme Yedess et aux autres familles d’accepter l’aide au relogement, et se sont engagés à traiter les questions d’ordre humanitaires et sanitaires que traversent les différentes familles. Notamment les questions liées à la scolarisation des écoliers et élèves, faire face aux soins des personnes malades etc…

Pour rappel, plus tôt dans la journée, le porte parole du Gouvernement, le Ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste, Bruno Koné indiquait que le site de Cocody Danga déguerpi, servira à abriter des logements beaucoup plus modernes pouvant accueillir beaucoup plus de personnes. Ce, ‘’dans l’intérêt des populations ivoiriennes’’.

 

Elisée B.

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE