Si Facebook, Twitter, et compagnie sont des moyens technologiques utiles dans la vie de tous les jours, quand est-il pendant le mois de Ramadan?

Les réseaux sociaux sont un fléau qu’il faut limiter pour le bien de notre foi, et la préservation de notre jeûne. Tout comme le couteau peux servir à manger ou à tuer, les réseaux sociaux peuvent nous permettent de nous instruire ou de nous égarer ou tout simplement prochrastiner. Que représentent-ils vraiment?

Un condensé de pêchés

Nous attendons l’arrivée du Ramadan depuis des mois et sommes prêts à tout pour l’accomplir avec plus de dévotion chaque année. Pourtant, la tentation est trop forte et les excuses multiples pour se connecter aux autres, au risque de s’éloigner de l’essentiel. Alors que le Ramadan est le mois sacré du Pardon à travers lequel nous sommes censés rechercher l’expiation de nos pêchés, beaucoup d’entre nous se débranchent de ce but et accumulent les manquements à eux-mêmes avec ces outils.

Mais que fait-on au juste sur les réseaux sociaux?

  • poster des photos, des statuts, donner des informations sur notre quotidien…n’est-ce pas là le meilleur moyen de divulguer sa vie privée et s’exposer à de graves répercussions éventuelles.
  • regarder les statuts, photos, vidéos des autres. En clair, c’est dans le meilleur des cas s’occuper de ce qui ne nous regarde pas, et, dans le pire des cas, espionner. Alors que le Coran nous enseigne: « O vous qui avez cru ! Evitez de trop conjecturer sur autrui car une partie des conjectures est péché. Et n’espionnez pas, et ne médisez pas les uns des autres » (sourate Al Hujurât verset 12)
  • pour réaliser ce précedemment cité et se « balader » un peu, nous y passons plusieurs minutes par connection et par jour. En gros, nous perdons une très importante partie de notre temps. Nous aurons certes à rendre des comptes sur notre façon de l’utiliser.
  • lire l’avis des uns et des autres, leur répondre, et commenter, allant jusqu’à entretenir (ou provoquer…) la polémique, alors que cela est prohibé en islam.
  • prendre part à la propagation de nouvelles inutiles, voire diffamatoires, ostentatoires sur les uns et les autres, c’est en gros participer à de la médisance, de la calomnie et un peu de tout ce qui est cité plus haut. Allah ta’al nous ordonne de nous éloigner de cela en ces termes: « O vous qui avez cru ! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair (de crainte) que par inadvertance, vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par-là suite ce que vous avez fait » (sourate AL Hujurât verset 6)

Juste avec ces quelques points, nous accumulons un vilain paquet de graves pêchés, par insouciance…ou encore en pleine conscience, qu’Allah nous en préserve.

Alors doit-on diminuer ou arrêter?

Chacun d’entre nous est à même de s’interroger avant de répondre à cette question. La fitna que représentent les réseaux sociaux n’est pas à contester. Seul notre comportement et l’usage que nous en faisons sont à discuter.

Pour trouver en soi la réponse adéquate qui nous convient, une autre question peut venir compléter notre travail de réflexion: Les réseaux sociaux nous aident-ils à mieux adorer Allah pendant le Ramadan?

Concrètement comment faire?

Pour préserver notre temps, notre bonne moralité et surtout l’acceptation incha Allah de notre jeûne, nous pouvons nous éloigner des réseaux sociaux de manière progressive. Ces quelques points nous y aideront:

  • restreindre une partie de nos différents comptes pour ne garder que le plus actif. Le monde ne va pas s’écrouler si vous n’êtes pas sur tous les réseaux sociaux mais votre foi s’en portera mieux.
  • Limiter son intervention à un seul moment de la journée (surtout lorsque notre présence y est demandée pour le travail par exemple) et le choisir à l’écart des temps de prière, d’invocations, de lecture de Coran, d’obligations familiales, d’Iftar…vous voyez, il ne reste plus beaucoup de temps!
  • Inviter votre entourage à faire de même en lui expliquant vos motivations. Vous vous sentirez moins seul(e) dans cet objectif et gagnerez des hassanates. « Celui qui prêche une guidance sera rétribué au même titre que ceux qui le suivent sans que cela ne diminue en rien leur rétribution ». Rapporté par Mouslim
  • Remplacer toute tentation de se connecter par un appel téléphonique ou un sms à ses proches parents, et amis …ceux de la vraie vie!

Il reste à dire que nous sommes conscients que l’on peut faire un bon usage des moyens technologiques que sont, entre autres, les réseaux sociaux. Notre attention n’a été volontairement tournée que sur le danger qu’ils peuvent représenter pour notre foi, surtout pendant le Ramadan.

La musique et les images indécentes de certaines vidéos, photos ou des publicités sont également des problèmes en tant qu’interdits et tentations que nous recherchons à éloigner de notre mode de vie sur le long terme. Nous prions Allah Azza Wa Jal de nous guider et nous soutenir dans cette quête de piété et d’accepter notre jeûne.

Seriez-vous prêts, vous aussi, à vous déconnecter pendant le Ramadan?

AJIB.FR

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE