Pétrole: Total et Aramco signent un accord pour développer le site de Jubail

0
63

En marge de la visite officielle du prince saoudien Mohammed ben Salman en France, le groupe pétrolier français Total et Saudi Aramco ont signé un accord qui doit permettre l’extension de leur site pétrochimique à Jubail, à l’est de l’Arabie saoudite.

C’est une victoire stratégique pour Total qui souhaitait transformer la raffinerie Satorp, située à Jubail, dans l’est du pays. Ce vaste complexe pétrochimique codétenu par Saudi Aramco et Total, est actuellement capable de produire 440 000 barils par jour.

L’accord prévoit la construction d’un vapocraqueur, une installation permettant de fabriquer des produits chimiques. En clair, du plastique. Les produits chimiques sont rentables en raison d’une forte demande mondiale. A terme, 9 milliards de dollars seront investis et 8 000 emplois directs et indirects créés.

Depuis dix ans, Total coopère avec le géant du pétrole Saudi Aramco au travers de leur entreprise commune Satorp, dont l’Arabie saoudite est majoritaire. Car accéder aux réserves d’hydrocarbures de l’Arabie saoudite n’est pas une mince affaire pour les entreprises étrangères. La seule voie d’entrée est en aval de la chaîne de valeur du pétrole, soit le raffinage et la pétrochimie, un domaine où le pays a besoin de compétences extérieures. L’exploitation de brut reste en revanche le monopole de la compagnie saoudienne.

RFI

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE