C’est le moment où la science va être élevée

0
104

D’après ‘Awf Ibn Malik Al Achja’i (qu’Allah l’agrée) : Un jour alors que nous étions avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) il a regardé le ciel puis a dit : « C’est le moment où la science va être élevée ».
Un homme parmi les ansars (1) que l’on appelait Ziyad Ibn Labid (qu’Allah l’agrée) lui a dit : Ô Messager d’Allah ! Est-ce que la science va être élevée alors que parmi nous il y a le Livre d’Allah et nous l’avons enseigné à nos enfants et nos épouses ?
Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Je pensais pourtant que tu faisais partie des plus savants des gens de Médine ».
Puis il a mentionné l’égarement des gens des deux livres (2) alors qu’il y avait parmi eux le Livre d’Allah.
Joubeyr Ibn Noufeyr (qu’Allah l’agrée) a rencontré Chaddad Ibn Aws (qu’Allah l’agrée) dans l’endroit de prière et l’a informé de ce hadith que rapporte ‘Awf Ibn Malik (qu’Allah l’agrée).
Chaddad Ibn Aws (qu’Allah l’agrée) a dit : ‘Awf a dit vrai.
Puis il a dit : Est-ce que tu sais ce qu’est l’élévation de la science ? C’est la mort de ceux qui la porte (3). Et est-ce que tu sais quelle science sera élevée en premier ?
Joubeyr Ibn Noufeyr (qu’Allah l’agrée) a dit : Je ne sais pas.
Chaddad Ibn Aws (qu’Allah l’agrée) a dit : C’est le recueillement au point où tu ne peux presque pas trouver une seule personne faisant preuve de recueillement.
(Rapporté par l’imam Ahmed dans son Mousnad n°23990 et authentifié par Cheikh Shouayb Arnaout dans sa correction du Mousnad)

(1) Ce sont les compagnons du Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) originaires de Médine.

(2) Il s’agit des juifs et des chrétiens et leurs livres respectifs sont la Thora et le Injil (l’Évangile).

(3) C’est à dire la mort des savants.


عن عوف بن مالك الأشجعي رضي الله عنه قال : بينما نحن جلوس عند رسول الله صلّى الله عليه و سلّم ذات يوم فنظر في السماء ثمّ قال : هذا أوان العلم أن يرفع
فقال له رجل من الأنصار يُقَال له زياد بن لبيد رضي الله عنه : أيُرفع العلم يا رسول الله وفينا كتاب الله وقد علّمناه أبناءنا ونساءنا ؟
فقال رسول الله صلّى الله عليه و سلّم : إن كنت لأظنّك من أفقه أهل المدينة
ثم ذكر ضلالة أهل الكتابين وعندهما ما عندهما من كتاب الله
فلقي جبير بن نفير رضي الله عنه شداد بن أوس رضي الله عنه بالمصلى فحدثه هذا الحديث عن عوف بن مالك رضي الله عنه فقال : صدق عوف
ثمّ قال : وهل تدري ما رفع العمل ؟
قال : ذهاب أوعيته
قال : وهل تدري أي العلم أول أن يرفع ؟
قلت : لا أدري
قال : الخشوع حتى لا تكاد ترى خاشعًا
(رواه الإمام أحمد في مسنده رقم ٢٣٩٩٠ و صححه الشيخ شعيب الأرناؤوط في تحقيق المسند)

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE