Masa 2018: Top départ ce samedi

0
88

Les professionnels du spectacle se retrouvent au Marché des arts du spectacle d’Abidjan qui accueillera des artistes et créateurs venus du monde entier.

La 10e édition du Marché des arts du spectacle d’Abidjan s’ouvre le samedi 10 mars, à partir de 10 heures, par une grande cérémonie qui aura lieu au Palais de la culture, à Treichville.

Cette édition, qui coïncide avec la célébration des 25 années d’existence de ce grand marché artistique international, fera une part belle aux femmes dont la célébration de leurs droits à eu lieu le 8 mars. Et ce, à travers des programmes à elles dédiés et une soirée de la femme.

Une autre innovation, cette année, l’inscription au programme comme disciplines à part entière de l’humour et les arts de la rue. Nuit du conte, nuit des patrimoines, grand défilé de mode, Les Éléphants du jazz, nuit du zouglou et, enfin, cérémonie de clôture constituent les grands axes du Masa 2018 qui sera meublé par des show-cases, des speed-meetings, des lectures scéniques, des programmes jeunes publics, des programmes de formation, des concerts et spectacles grand format.

Le Masa est un programme de développement culturel des arts du spectacle africain. Arts de la rue, conte, danse, humour, mode, musique, théâtre constituent les disciplines de ce programme qui a pour objectifs, le soutien à la création et à la production de spectacles de qualité, la facilitation de la circulation des créateurs et de leur production en Afrique et dans le monde, la formation des artistes et opérateurs de la chaîne de production des spectacles, le développement du secteur des arts de la scène relevant du continent africain.

Il se déroule en In, avec la prestation de groupes artistiques sélectionnés et en Off, avec la prestation d’artistes de renom, mais aussi d’artistes en herbe et de quelques groupes sélectionnés ne figurant pas sur la liste de la sélection officielle du Masa. Ce sont plus de 200 spectacles, toutes disciplines confondues, qui auront lieu à travers le district d’Abidjan.

Fraternité Matin

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE