Le coût du Hadj 2018 est maintenu à deux millions de francs CFA, a annoncé le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, procédant, ce dimanche à Abidjan, au lancement de l’édition de cette année.

Le ministre a félicité la communauté musulmane pour son esprit de discipline qui permet à la Côte d’Ivoire d’être présentée comme un modèle dans l’organisation du Hadj, demandant, de ce fait, aux futurs pèlerins et acteurs du Hadj de “respecter toutes les consignes de discipline pour une parfaite réussite”.

Au regard des défis à relever pour la réussite du Hadj 2018, Sidiki Diakité a exhorté tous les acteurs en charge de son organisation à davantage de responsabilité, d’ardeur et surtout de rigueur pour œuvrer à la modernisation du Hadj, rassurant les candidats au Hadj de la disponibilité du président de la République, du Premier ministre et de son gouvernement, à accompagner l’organisation du Hadj afin que les ivoiriens accomplissent cet important rite cultuel.

Exprimant sa reconnaissance à la direction générale des Cultes, pour son engagement et aux membres du comité de surveillance et du commissariat du Hadj, les remerciements du gouvernement ivoirien adressé au royaume d’Arabie saoudite pour toutes les facilités mises à la disposition du pays pour permettre à ses organisateurs d’encadrer efficacement les pèlerins du Hadj, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a indiqué que le quota attribué à la Côte d’Ivoire, cette année, est de 6.800 places contre 5.600 en 2017.

“La répartition de ce quota est de 5.000 places pour l’organisation étatique et 1600 places pour les organisateurs privés”, a-t-il précisé en conclusion, en présence du ministre des Transports, Amadou Koné, celui chargé de l’Economie et des Finances, Adama Koné, et celui du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo. Le Cheick Bouakary Fofana ainsi que de nombreuses personnalités et guides religieux ont également pris à cette cérémonie de lancement du Hadj 2018.

AIP

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE