Warning: ksort() expects parameter 1 to be array, object given in /home/clients/4c1c25578e4b05344e71294cd4ee8a15/web/wp-content/plugins/bbpress/includes/core/template-functions.php on line 316
7 clés pour rater son mariage (2/3) | islaminfo
lundi, août 20, 2018
7 clés pour rater son mariage (2/3)

7 clés pour rater son mariage (2/3)

0
152

Dans l’article précédent de cette série nous avons traité deux convictions qui peuvent vous aider à rater votre mariage. Nous partageons dans cet article, deux techniques cette fois, qui, une fois mariés, vous assurent de faire monter la pression sur votre partenaire jusqu’à lui gâcher sa vie, et au passage, gâcher la vôtre.

La première technique bien connue est le reproche. Bien évidemment le reproche prend des formes très variées. Il y a tout d’abord le reproche en termes de comportement, classique dirons-nous : « tu as changé » par exemple est une phrase très efficace. Il y a également le reproche par comparaison, pour être sûr que le reproche soit encore plus efficace. Il y a enfin le reproche « islamique », le reproche lié à un défaut cité dans la Sounna ou dans le Coran, que l’époux ou l’épouse doit absolument entendre de façon la plus directe possible (et si possible également indirectement à travers les parents par exemple ou une assemblée de proches) pour qu’il ou elle comprenne à quel point son défaut est grave et doit être changé immédiatement. C’est du « nahy 3an al mounkar », condamnation du blâmable, ou du « amr bi al ma3rouf », rappel du convenable, qui est encouragé dans l’Islam, où est-donc le problème ? Il faut donc chercher en permanence ces petits défauts développés au fil du temps, ou conservés malgré les années, et essayer de les citer le plus souvent possible, en particulier dans les moments d’intimité, avant de dormir par exemple. Ces reproches sous couverts de bonne intention («je dis cela dans ton bien ») sont devenues monnaie courante dans notre monde de l’instant présent. Pourtant la Tradition Prophétique encourage le mari (et donc la femme) à ne pas détester les défauts de son épouse et au contraire à les supporter.

La pratique des générations passées était également la bienveillance et la patience dans l’acceptation des défauts du partenaire et dans tous les cas la discrétion. Et si l’on cherche malgré tout à changer les défauts de son partenaire, ne surtout pas utiliser l’une de ces trois manières à l’efficacité prouvée:

  • par les invocations tout d’abord, car Allah crée l’homme ou la femme ainsi que ses actes et son comportement, et Il est certes libre de les changer comme Il le souhaite ;
  • ensuite par la magnanimité, « idfa3 bi al lati hiya ahsan » (lutte contre le blâmable par ce qui est meilleur). Ceci était le comportement du Prophète alaihi assalat wassalaam dans ses relations avec les gens. En mettant l’accent sur le bon comportement que l’on espère voir dans son partenaire, on montre la voie et on obtient souvent le changement souhaité ;
  • enfin par l’humour et la bonne humeur. Car les messages et conseils passent plus facilement dans ces moments de détente intimes avec son époux ou épouse.

Dans tous les cas, si un ajustement est nécessaire et une discussion sérieuse doit avoir lieu, le meilleur moyen de rendre les choses difficiles dans son couple est de s’assurer d’avoir ces discussions dans la chambre que l’on partage normalement dans la tendresse et l’affection pour être sûr de créer la distance et des conflits à rallonge.

La deuxième technique est la vengeance. Et cette vengeance doit être impitoyable. Pour les épouses, la vengeance la plus classique et efficace et de priver son mari des relations intimes et de ne plus faire d’effort pour se faire belle. Après tout, vu qu’il ne fait pas preuve de tendresse, qu’il ne prête pas attention, qu’il se comporte mal, qu’il ne fait pas de cadeaux ou n’offre jamais de fleurs, qu’il passe trop de temps au travail ou dehors avec ses amis, qu’il a manqué de respect, etc., il le mérite bien ! Si possible la vengeance doit durer plusieurs jours pour qu’il comprenne bien. Et il faut autant que possible associer à d’autres outil de revanche, comme le manque d’attention, la privation des dîners qu’il préfère, les longues sorties entre amies ou chez la famille, et le silence radio dans les échanges.

Pour le mari, l’arsenal de vengeance est également varié, on pourra si madame a manqué de respect, passer le plus clair de son temps dehors jusqu’à ce qu’elle s’excuse avec le plus de déférence possible, où lui dire ses vérités et par exemple montrer que sa vie est ratée, qu’elle est une mauvaise musulmane car elle ne respecte pas son mari, etc. Bref, le mari doit utiliser les mots qui blessent, car c’est ce qui restera le plus ancré dans les mémoires de madame. Et qu’importe si l’islam a fortement déconseillé à l’épouse de priver son mari de son intimité (les anges la maudiront alors jusqu’au matin d’après le hadith), ou si le Coran et les hadiths nous rappellent qu’il faut maîtriser sa colère, pardonner et répondre au mal par le bien. Je vous rappelle que cette série est écrite pour vous apprendre comment rater votre vie de couple !

Reproche et vengeance donc, voilà le cocktail qu’il vous faut pour être sûr de détruire cette relation basée sur la sérénité, l’amour et la miséricorde dont Allah vous a honorés.

AJIB.FR

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE