Réchauffement climatique: les besoins énergétiques des ours polaires menacés

0
103

Vous vous souvenez peut-être de cette vidéo d’un ours polaire, famélique, incapable de se déplacer filmée en décembre dernier au Canada. Selon une étude parue ce vendredi dans la très sérieuse revue Science, les ours polaires dépenseraient beaucoup plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Et cela n’a rien de naturel, bien au contraire. Cette nouvelle tendance serait due au réchauffement climatique.

Pour réaliser cette étude, des scientifiques américains et canadiens ont capturé 9 ours polaires adultes en mer de Beaufort. Ils ont prélevé un échantillon d’urine et de sang avant de les relâcher munis de colliers GPS et de dizaines de capteurs de pointe autour du cou.
Première observation : les chercheurs ont découvert que les besoins énergétiques des ours polaires sont 50% plus élevés qu’on ne le pensait jusqu’à présent.

Ainsi pour garder son équilibre, une femelle adulte doit manger en moyenne 12 000 kilocalories par jour. A titre de comparaison, un homme a besoin, lui, d’environ 2 500 kilocalories.

Pour les ours, avec le réchauffement climatique, trouver de la nourriture devient de plus en plus difficile. La superficie de la banquise, sur laquelle les mammifères chassent, diminue de 14% par décennie.

Et voilà l’ultime observation des scientifiques : en raison de déplacements de plus en plus lointains pour trouver de la nourriture, les ours dépensent de plus en plus d’énergie, leurs besoins augmentent donc en proportion alors que le nombre de proies diminue.

Un cercle vicieux qui pourrait avoir des effets en cascade sur la reproduction et donc sur la survie des 26 000 ours polaires du monde.

RFI

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE