Côte d’Ivoire / La production du pétrole estimée à 34 mille barils par jour

0
18

Le Directeur général de l’Energie en Côte d’Ivoire, Cissé Sabati a précisé mardi, à Abidjan que la production moyenne de pétrole brut, en 2017, a été d’environ 34 mille barils par jour.

Il a donné l’information, lors d’une cérémonie de présentation de vœux au ministre du Pétrole, de l’Energie et du Développement des Energies renouvelables, Thierry Tanoh.

«La production moyenne de pétrole brut en 2017 a été d’environ 34.000 barils par jour et la production moyenne de gaz naturel a été d’environ 216 millions de pieds cube par jour», a indiqué le DG de l’Energie.

Dans le domaine pétrolier pour l’année 2018, a ajouté M. Cissé, il y a les possibilités d’augmentation de la production du bloc CI-27, l’évaluation du gisement ‘’paon’’ du bloc CI-103, les études et travaux pour une mise en production en synergie des glissements marginaux (kudu, Eland et Gazelle) à l’Est du bassin sédimentaire, l’amélioration des résultats de la Société ivoirienne de raffinage (SIR) grâce à la mise en œuvre du business model 2015/2020.

Les projets concernant le processus de restructuration financière de la SIR avec l’appui de l’Etat, les études de faisabilité pour réduire la teneur en soufre du gasoil de 3500 ppm à 500 ppm, la tenue de l’assemblée générale constitutive de la société CI-GNL avec la nomination de ses premiers administrateurs et la finalisation des études relativement à la dite société pour aboutir à la décision finale d’investissement (FID) seront poursuivis.

Le DG Cissé Sabati a relevé que la dynamique campagne de promotion pétrolière menée en 2017 à Londres, Paris et à Cape-Town a abouti à la signature de 13 nouveaux contrats de partage de production (CPP) dont deux en mer avec ENI (AGIP), six à terre avec TULLOW et cinq en eaux profondes avec BP et BOSMOS.

Il s’est réjoui du fait que les produits raffinés avec la logistique de la Gestoci a permis de couvrir les besoins du marché national et de relever la part d’expert vers les pays voisins.

En ce qui concerne les capacités de stockage des produits pétroliers liquides, Cissé Sabati a révélé qu’il y a 440.000 m3 et pour le gaz butane, une capacité de 19.095 tonnes métrique en attente.

AIP

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE