Warning: ksort() expects parameter 1 to be array, object given in /home/clients/4c1c25578e4b05344e71294cd4ee8a15/web/wp-content/plugins/bbpress/includes/core/template-functions.php on line 316
Les fondements du bien en Islam | islaminfo
vendredi, mai 25, 2018
Les fondements du bien en Islam

Les fondements du bien en Islam

0
74

Allah soubhanou wa ta’ala accorde Sa miséricorde aux croyants et aux non-croyants dans le bas monde, mais uniquement aux croyant dans l’au-delà. Allah, notre Seigneur nous a inspiré la foi en Lui et la certitude de l’existence d’une vie après la mort. Il nous fait grâce de la bonne santé, de l’argent et des enfants et pour tous ces bienfaits il est de notre devoir de Le remercier.

Car celui que Allah guide, nul ne peut l’égarer, et celui qu’Il égare, nul ne peut le guider. 
Le Messager d’Allah (sallAllahou ’alayhi wa salam) veillait les nuits pour remercier son Seigneur pour les bienfaits qu’Il lui a accordés, alors qu’Allajh lui pardonne tout péché passé ou à venir qu’il aurait pu faire, et pourtant il a dit : « Ne serais-je donc pas un esclave qui remercie ?  »

«  Si vous énumériez les bienfaits de Allâh, vous ne pourriez pas les compter, certes Allâh est Celui Qui accorde beaucoup de pardon, Celui Qui est très miséricordieux envers les croyants . » (Sôurat An-NaHl/18).
Et de ce fait il convient de remercier Allah pour les bienfaits dont il nous a fait grâce et dont nul autre que Lui n’en connaît le nombre. Ceux –ci sont de deux sortes : les bienfaits apparents et les bienfaits cachés.
Allah a dit : «  Il vous a accordé énormément de bienfaits, certains apparents, certains cachés . » (Sôurat Louqmân/20).

Les premiers sont ceux que l’on voit comme la richesse, la descendance, la santé, la pluie, et l’accomplissement des actes de bien. Les seconds sont les bienfaits que l’on trouve en soi-même, tel que la connaissance d’Allah, mais aussi toutes les épreuves que Allah ta’ala repousse de Ses esclaves.
L’une de nos premières obligations est la foi en Allah et en Son Messager, et c’est le plus haut et le meilleur des bienfaits qui soit accordé à l’être humain. Car celui à qui le bas monde a été accordé mais à qui la foi ne l’a pas été, c’est comme si rien ne lui avait été accordé. Et celui à qui la foi a été accordée sans que rien de ce bas monde ne lui soit accordé, c’est comme s’il n’avait été privé de rien.
Ainsi, d’après `Abdou l-Lâh Ibnou Mas`oud, le Messager d’ Allâh (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit : «  Certes, Allâh `azza wa jall accorde le bas monde à qui Il agrée et à qui Il n’agrée pas et Il n’accorde la religion qu’à celui qu’Il agrée.  »

Le musulman qui n’a pas remercié Allâh pour Ses bienfaits et qui est mort en faisant partie des grands pécheurs, Il est sous la volonté de Allâh : s’Il veut, Il le châtie et s’Il veut, Il lui pardonne. Quant à celui à qui Allâh a accordé la force d’obéissance et qui a remercié Allâh pour Ses bienfaits, apparents et cachés, en se soumettant à l’ordre de Allâh de sorte à accomplir les devoirs, se garder des péchés et utiliser les bienfaits de Allâh dans l’obéissance à son Seigneur, sa rétribution sera dans l’au-delà la félicité éternelle qui ne prendra jamais fin et ne s’interrompra jamais.
Allah soubhanou wa ta’ala a dit : «  Certes ceux qui ont été croyants et qui ont accompli les bonnes œuvres, ceux-là sont les meilleures des créatures, leur rétribution de la part de leur Seigneur ce sont des jardins d’Éden, dans lesquels coulent des fleuves, ils y resteront éternellement, Allâh les a agréés et ils se sont satisfaits d’Allah, ceci est réservé à ceux qui craignent leur Seigneur . » (Sôurat Al-Bayyinah/7-8).
Tout bien est issu de l’assistance d’Allah et pour obtenir Son aide, le musulman doit invoquer abondement Allah et chercher refuge auprès de Lui en espérant Sa récompense et en craignant son châtiment.

Si Allah répond favorablement à la demande de Son serviteur, c’est qu’Il veut lui accorder Sa miséricorde.
Le commandeur des croyants Umar ibn al Khattab -qu’Allah l’agrée- a dit : «  Je ne me soucie pas de savoir si Allah exaucera mes invocations ou non. Mon souci principal est : Allah va t’il m’inspirer la volonté de L’invoquer ? Car du moment où Il m’inspire l’invocation, je sais pertinemment qu’Il m’exaucera . »

Plus le croyant implore la Miséricorde de son Seigneur, plus il bénéficiera de Son assistance. Allah ta’ala est donc le plus juste des juges et le plus omniscient des savants. Il offre Son aide quand il le faut et abandonne ceux qui ne méritent pas Son secours. Il est l’Omniscient, le Très Sage.

- Yahyâ ibn Mu’adh رحمه الله a dit : «  N’est pas véridique celui qui prétend aimer Allah sans se conformer à Ses ordres  ». (paroles rapportées par l’ imâm ibn Radjab el Hanbaly dans el Djâmi’).

Par ajib.fr

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE