Élimination de la vulnérabilité des enfants: 87 322 personnes sorties de la précarité

0
148

A la fin du mois de juillet 2017, 87 322 personnes ont bénéficié de services dans le cadre du projet « Ressources pour l’Élimination de la Vulnérabilité des Enfants (REVE).

Les résultats ont été présentés, témoignages à l’appui, le 28 septembre au Plateau par l’équipe du projet conduite par Dr Gisèle Semdé-Abla. C’était en présence du ministre de l’Emploi et de la Protection sociale, Jean Claude Kouassi.

Les bénéficiaires racontent avec émotion comment ce projet les a sortis de la précarité et restauré leur dignité.

« Ces témoignages de satisfaction nous donnent l’assurance que les ressources octroyées sont utilisées de façon efficiente et efficace. Derrière les chiffres qui nous ont été communiqués, ce sont des personnes, des vies qui chaque jour sont sauvées, transformées », s’est réjoui, Dr stephen Dzisi, représentant l’Usaid qui finance ce projet d’une durée de 5 ans.

Il est conduit par quatre organisations internationales (International Rescue comitee (Irc), Jhpiego, Palladium et Save the children) dans les régions de : Abidjan 2, Agnéby Tiassa-Mé, Bélier Gbéké, Indénié-Djuablin, N’Zi Iffou. Les différents staffs du projet et les organisations de la société civile partenaires ont identifié quatre axes d’intervention. Il s’agit, entre autres, du renforcement du système de santé pour accroître la fréquentation des services de santé par la communauté, l’éducation et l’autonomisation des enfants et adolescents, l’offre de soins et soutien aux orphelins, enfants vulnérables (OEV).

Le ministre s’est dit heureux de la qualité du travail accompli. « Le projet Reve est tout à la fois pertinent, innovant, transversal et multisectoriel (…) il touche aux problématiques de « l’inclusion et de l’intégration sociales, concepts clés qui guident les actions du ministère de l’Emploi et de la Protection sociale », s’est-il félicité. Il a exhorté les responsables du projet à amplifier leurs actions sur le terrain tant les attentes des populations sont fortes.

Fraternité Matin

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE