Investissements : la BAD en mission d’évaluation de ses projets au Gabon

0
199
Une délégation de la Banque africaine de développement séjourne actuellement dans la capitale gabonaise, Libreville. Conduite par Ousmane Doré, directeur de la BAD pour l’Afrique centrale, l’équipe mène une mission d’évaluation de la performance des programmes régionaux pris en charge par l’institution financière multilatérale.
Une équipe de la Banque africaine de développement (BAD) est actuellement au Gabon pour une mission d’évaluation de la performance des programmes régionaux financés par l’institution. D’après le chef de la délégation, Ousmane Doré, directeur pour la région Afrique centrale de la BAD, la mission échangera en cours de cette mission avec les autorités gabonaises sur le programme de prêts de la BAD au Gabon pour l’année 2017. Celui-ci porte sur un appui aux actuelles réformes du gouvernement pour parvenir à la diversification de l’économie.
«Nous avons discuté de la deuxième phase de l’appui budgétaire et des projets qui ont été approuvés, mais qui doivent être ratifiés… Nous avons également fait le point pour s’assurer que le portefeuille demeure sain ici au Gabon», a déclaré Ousmane Doré.
Cette deuxième phase qui fera l’objet de discussion entre leurs équipes d’évaluation et les autorités gabonaises viendra en effet assurer le bouclage financier en coordination avec le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale. «Sur la période stratégique courte, nous nous sommes engagés sur près d’un milliard d’unités de compte, ce qui représente 1,5 milliard de dollars, dont cette opération d’appui budgétaire constitue les premiers éléments», a ajouté le responsable de la BAD.

Employabilité des jeunes et soutien à l’agriculture

Les échanges entre la mission de la BAD et les autorités gabonaise concerneront également le renforcement de l’employabilité des jeunes et l’avancement du projet Graine, un programme dédié au secteur agricole. Dans ce sens, Ousmane Doré a expliqué que la BAD, déjà engagée à hauteur de 170 millions d’unité de compte dans le secteur agricole gabonais, étudie tous les scénarios pour positionner ce dernier au centre des politiques de  développement du Gabon. «Ce projet est en cours. Le gouvernement a pour sa part rassuré sur le fait qu’il fera de son mieux pour que ce projet soit discuté lors de notre conseil d’administration avant décembre… Donc, la coopération s’inscrit dans le dialogue que nous avons hissé au plus haut niveau», a confié le responsable de la BAD.

Pour rappel, la première phase d’appui budgétaire au Gabon par la BAD a été décaissée en mars dernier, avec une enveloppe de 131 milliards de francs CFA, soit quelque 200 millions d’euros.

afrique.latribune.fr

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE