Le Secrétaire général de la Ligue islamique mondiale reçu par le pape François pour évoquer la coexistence interreligieuse

0
27

Leur rencontre, placée sous le signe du rapprochement interreligieux entre le Vatican et le monde islamique, autour des questions liées à la paix et à la coexistence harmonieuse des religions, a fait crépiter les flashes et vibrer les téléphones portables, mercredi, à Rome.

L’hôte de marque du pape François, ce bâtisseur de ponts devant l’Eternel qui jouit d’une grande popularité auprès des musulmans pour déconstruire, avec une belle constance, les amalgames ravageurs entre « islam et terrorisme », n’était autre que Mohammed bin Abdul Karim Al-Issa, le Secrétaire général de la Ligue islamique mondiale (LIM).

Cette réunion conviviale, enrichissante et fructueuse a jeté les bases d’une coopération renforcée entre le chef suprême de l’Eglise catholique et le haut dignitaire religieux représentant l’organisation islamique internationale fondée et basée à La Mecque, dont les efforts pour faire régner la tolérance, combattre le terrorisme, protéger la dignité de l’homme et préserver ses droits sont unanimement appréciés.

Si Mohammed bin Abdul Karim Al-Issa a tenu à remercier vivement le souverain pontife pour ses prises de position, courageuses et éclairées, à contre-courant de la doxa dominante au sujet du « terrorisme islamiste », ses origines et ses causes, son interlocuteur prestigieux a, lui, insisté sur le fait que la violence n’est pas intrinsèque à une religion en particulier, en l’occurrence toujours la même.

Les deux éminentes personnalités religieuses, catholique et musulmane, se sont quittées avec le sentiment réconfortant d’avoir consolidé des liens indéfectibles, non sans avoir préalablement échangé des cadeaux.

Mohammed bin Abdul Karim Al-Issa s’est fait un plaisir d’offrir au pape François un symbole religieux représentant la civilisation islamique, lequel lui a remis, avec le même bonheur, un stylo commémorant le 500ème anniversaire de la Basilique Saint-Pierre en 2006, ainsi qu’une médaille célébrant sa cinquième année de pontificat.

Oumma.com

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE