Les femmes saoudiennes s’impliquent dans le bon déroulement du Hadj (Dossier de l’IINA)

0
176

Makkah Al-Moukarramah (INA) – Des milliers de femmes saoudiennes se mobilisent chaque saison de Hadj en vue de contribuer à une organisation fiable du Hadj et d’apporter une touche particulière aux efforts déployés par les autorités saoudiennes pour le succès du Hadj.
La présidente du comité des bénévoles du Croissant-Rouge saoudien à Makkah Al-Moukarramah, Dr. Asma Al-Rifai, qui dirige une équipe de femmes bénévoles depuis 14 ans et qui fournit une variété de services de santé aux pèlerins et aux visiteurs de la Maison Sainte.
Dr. Al-Rifai a déclaré à l’Agence islamique internationale de presse (IINA), que 6.000 bénévoles ont rejoint le comité depuis sa création, qui a traité plus de 80.000 patients.
Elle a précisé que les bénévoles sont issues de tous les secteurs de la santé notamment des médecins, des infirmières et des étudiantes en médecine.
L’équipe s’occupe des situations d’urgence à Makkah Al-Moukarramah donc les cas non dangereux sont traités sur place, tandis que les cas graves sont transférés dans des centres de santé les plus proches.
Dr. Al-Rifai a ajouté que les cas considérés comme dangereux sont l’angine, l’épilepsie et la forte baisse du taux de glucose (sucre), tout en soulignant que ces cas sont rares, et ne dépassent pas les 3% du nombre total de cas pendant toute la saison.
Elle a révélé une augmentation du nombre de filles cette saison, et indiqué que le Croissant-Rouge saoudien exige pour l’acceptation des candidates, qu’elles aient un diplôme en réanimation cardiopulmonaire (RCP), un certificat de premiers secours et des stages de formation.
En plus de la participation des institutions gouvernementales impliquées dans le pèlerinage, le gouvernement saoudien appuie la promotion du bénévolat chez les jeunes saoudiens qui vise à attirer des bénévoles qui souhaiteraient servir les pèlerins à travers des travaux administratifs et de terrain dans les différents lieux saints.
La Saoudienne Asmaa Haoussawi qui supervise 70 bénévoles qui offrent des services d’accueil aux pèlerins.
Haoussawi a déclaré à l’IINA que son équipe travaille en étroite coordination avec les Etablissements des Moutawifines des pays arabes. Leur rôle consiste à fournir de l’eau à boire aux pèlerins, et à organiser leur séjour dans les lieux saints, et leur retour dans leurs pays d’origine.
Une membre du Comité des femmes à l’Etablissement des Moutawifines de l’Asie du Sud, Nadia Bannouna a déclaré à l’IINA, que leurs tâches consistent à faire face aux besoins des pèlerines depuis leur séjour à Makkah Al-Moukarramah jusqu’à la fin du Hadj.
Bannouna a souligné que le travail des bénévoles concerne également à répondre à tous les besoins des pèlerines en particulier dans des circonstances particulières telles que la grossesse, la maladie et le suivi de leurs cas, et souvent mettre à leur disposition des accompagnatrices.
Elle a ajouté que « nous organisons également des visites des sites patrimoniaux à Makkah Al-Moukarramah, des rencontres culturelles et de sensibilisation aux rituels du Hadj.
La présidence générale des Affaires des Deux Saintes Mosquées a mobilisé plus de 450 employés et employées au sein de la Sainte Mosquée pour contribuer à l’orientation, et à la sensibilisation des hôtes d’Allah et leur fournir des services nécessaires.
Notons que le gouvernement saoudien a annoncé que plus de 51. 000 employés et employées représentant 22 institutions gouvernementales travaillent 24/24 pendant le Hadj, à Makkah Al-Moukarramah, Madina Al-Mounawarrah, et aux autres lieux saints pour servir les pèlerins.
ZA/MD/IINA

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE