Je sais que c’est le dernier sujet que vous souhaitez aborder si vous êtes, ou avez été, victime de discrimination au travail. Pourtant, comme vous le découvrirez dans cet article, cette situation est moins négative qu’elle n’en a l’aire. Je dirais même plus qu’elle peut être bénéfique si vous prenez les bonnes décisions.

« Il se peut que vous détestiez quelque chose alors que c’est un bien pour vous. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle vous est néfaste. C’est Allâh qui sait, alors que vous ne savez pas. » (Sourate Al Baqarah verset 216)

Discrimination des musulmans au travail, un secret de polichinelle

Tout le monde le sait, ce n’est un secret pour personne : les Français de confession musulmane sont victimes de discrimination sur le marché du travail.

Il y a quelques années, l’institut Montaigne présenta les résultats d’une étude complète réalisée sur le terrain. Laurent Bigorgne, le directeur de l’institut, invité sur le plateau de l’émission « Complément d’enquête », pour révéler les résultats de l’enquête déclare :

« Trouver du travail est plus difficile pour un musulman en France que pour un Noir aux États-Unis »

Rappelons que cette étude a été réalisée en 2015, donc avant les attentats du 15 novembre 2015. Ensuite, que celle-ci ne prend pas en considération les problématiques liés au port du hijab en entreprise. Par conséquent, la réalité est bien plus complexe aujourd’hui. 

Précisons également que les discriminations ou le malaise ne touchent pas uniquement ceux qui recherchent activement un emploi, mais également les musulmans qui sont en poste.

Que ce soit à la télévision ou sur les réseaux sociaux, les amalgames entre terrorisme et islam ne se comptent plus. Lire le Coran, pratiquer ses 5 prières par jours ou même tout simplement pendant le mois du ramadan sont des comportements pouvant être apparentés à de la radicalisation.

Les français de confession musulmane préfèrent ainsi, cacher leurs convictions religieuses de peur d’être montré du doigt ou pire, que cela n’affecte l’image que l’entreprise se fait d’eux.

OK ! Après avoir noircit le tableau, voici 3 conseils pour atteindre vos objectifs professionnels, même si vous êtes victime de discrimination au travail.

#1 Prenez votre vie en main

Lorsque j’ai terminé mes études… ou plutôt lorsque le lycée m’a dit que c’était terminé pour moi… je me suis retrouvé à la maison, chez mes parents avec un BEP compta en poche, sans un sou et sans objectifs professionnels. J’étais intéressé par un emploi dans le tertiaire, mais dans 100 % des cas, il fallait un BAC + 2.

J’ai donc passé les premiers moments de cette nouvelle vie dans ma chambre à attendre d’avoir LA bonne idée, LE bon piston… bref que LE miracle se produise.

Un jour, mon père, pas très content de la situation, a débarqué dans ma chambre à 6 h du matin pour me réveiller, comme il le faisait lorsque j’étais encore à l’école. Il me dit :

« Saïd, tu vas te lever, prendre tes CV et aller chercher du travail. Tu te débrouilles comme tu veux, mais entre 7 h et 17 h, je ne veux pas te voir ici. »

Une fois levé à 7 h du matin, je n’avais pas d’autres choix que d’aller chercher du travail.

En seulement une semaine et après avoir rencontré plusieurs dizaines de boîtes d’intérim, déposer physiquement mon CV dans plusieurs entreprises, je décrochais mon premier emploi en tant qu’agent d’accueil aux Galeries Lafayette.

J’étais passé à l’action et ça avait payé. J’avais passé 10 h par jour, focus sur un seul et simple objectif : trouver un emploi. 

Plus tard, j’ai appris que lorsque nous prenons ce genre de décision ferme, nous envoyons un message fort au cerveau sur la nature de vos attentes. C’est ainsi que celui-ci vous donne accès à plus d’opportunités.

J’explique ce concept en détail dans la première vidéo de cette Master Classe gratuite.

En d’autres termes, fixez-vous un objectif clair, accomplissez la prière de consultation, passez à l’action en étant convaincu que vous trouverez un emploi qui correspond totalement à vos attentes — par la volonté d’Allah.

Votre détermination peut faire la différence lors d’un entretien. N’oubliez pas que l’objectif d’un chef d’entreprise est, avant tout, de recruter quelqu’un de compétent et de passionné. Parole de Muslimpreneur !

N’attendez pas que la réussite vienne à vous. Allez la chercher. Devenez une offre irrésistible pour les entreprises que vous démarchez.

#2 Devenez votre propre patron

Grâce aux discriminations que subissent les musulmans au travail, de plus en plus de musulmans optent pour l’entrepreneuriat. Ce qui rejoint le premier conseil : prendre sa vie en main.

Lancer son entreprise est sûrement l’une des missions les plus effrayantes qui soient. C’est normal. Nous avons été conditionnés et préparé tout au long de notre scolarité à devenir de bons et loyaux salariés.

Sortir de ce chemin qu’on nous a gentiment tracé pour nous pour plonger dans l’inconnu provoque un sentiment d’inconfort très intense. Le simple fait d’y penser met fin à tout projet ambitieux.

Pourtant, si vous analysez votre vie, vous vous rendrez compte que la plupart des grandes choses que vous avez accomplies l’ont été lorsque vous étiez dans l’inconnu, loin de votre zone de confort.

Croyez-moi ! Créer une entreprise est moins risqué que de rester les bras croisés, à se plaindre de sa situation ou d’attendre que l’emploi de vos rêves viennent frapper à votre porte.

Est-ce que l’échec existe ? Oui, mais comme pour l’incertitude ressentie lorsque vous êtes en dehors de votre zone de confort, tout dépend du sens que vous donnez à la situation. Il suffit parfois de se poser les bonnes questions. Voici celles que j’affectionne tout particulièrement en cas d’épreuves ou de difficultés :

  • « Quel sens positif puis-je donner à cette situation ? »
  • « En quoi cette situation peut être bénéfique ? »

Entreprendre ne veut pas forcément dire « se lancer dans un projet fou ». Vous pouvez commencer par monétiser les compétences que vous avez déjà. Devenir travailleur indépendant, coach, consultant, blogueur ou commercialiser des produits numériques. Les modèles économiques permettant de se lancer sans capital de départ ne manquent pas.

Vous en êtes capable !

La plupart des gens vivent en dessous de leur potentiel.

À force d’entendre que « vous n’avez pas le profil adapté à l’offre d’emploi », que« vous ne faites pas l’affaire », que « votre candidature a retenu toute leur attention, mais voilà, vous êtes musulman(e) » « Ôtez ce voile, cette barbe que je ne saurais voir »… (pour ceux qui lisent entre les lignes)

… Vous avez fini par croire que vous êtes la personne qu’ils décrivent dans leur lettre de refus.

Vous n’êtes pas cette personne.

Souvenez-vous de la façon par laquelle Allah vous appelle :

  • « Ô serviteurs d’Allah»
  • « Ô Vous qui avez cru »

Si vous croyez en Allah ? Merci de vous rappeler que vous êtes l’une de ses créations. Cela permet d’augmenter l’estime de soi.

#3 Rapprochez-vous de LUI

Les solutions évoquées précédemment ne donneront rien si vous ne vous en remettez pas pleinement au SEUL qui peut vous aider.

Pour ce faire, il n’est pas forcément nécessaire de bouleverser votre quotidien. Vous pouvez continuer à faire ce que vous faites déjà (prières, invocations…), mais en intégrant une toute petite chose : de l’émotion.

17 fois par jour, à travers la récitation de la fatiha, nous affirmons qu’Allah est le Seul auprès de qui nous recherchons le secours.

« C’est Toi que nous adorons et c’est à Toi dont nous implorons secours. »; Sourate 1 [Al-Fatiha], Verset 5

Nous l’avons apprise par cœur. Ce qui nous permet même, avouons le, de nous perdre dans un flot de pensées alors que notre bouche récite mécaniquement ces versets.

Et si nous vivions émotionnellement ces affirmations. Cela n’aura-t-il pas un impact plus important sur nos vies ? Nos croyances ? … Notre motivation ?

Bien sûr que si. Je vous invite à tester quelques jours. Vous constaterez une révolution à tous les niveaux. 

À emporter

Les discriminations subies par les musulmans au travail vous poussent à reprendre le contrôle de votre vie.

Gardez à l’esprit que tout ce sur quoi vous portez votre attention grandit. Vous avez le choix. Soit, vous vous attardez sur tout ce qui peut vous arriver de mauvais. Soit, vous vous focalisez sur les atouts et les outils qu’Allah a mis à votre disposition pour atteindre vos objectifs.

Ne vous demandez plus « pourquoi » autant de discriminations envers nous ?… Demandez-vous plutôt « Comment » je peux impacter ma vie et ce monde positivement, avec l’aide d’Allah.

Pour les plus téméraires, brûlez les navires et devenez votre propre patron, comme l’ont fait certains des plus illustres compagnons du prophète (Paix et bénédiction sur lui).

Enfin, passez à l’action.

ajib.fr

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE