L’après accouchement, non tout n’est pas rose

0
234

Vous venez de vivre l’un des moments les plus intenses de votre vie. Du rire aux larmes, de la plénitude au surmenage il n’y a parfois qu’un pas. Non, l’après accouchement n’est pas un long fleuve tranquille. Les douleurs encore présentes, parfois traumatisantes pour un temps, les moments durant lesquels vous vous sentirez seule peuvent exister. Nous vous livrons le quotidien de l’après accouchement, en toute sincérité. Afin que chaque Muslimette se sente soutenue, dans ces moments que nous pouvons toutes vivre dans notre existence. Vous n’êtes pas la seule à vivre ou à avoir vécu cela, et vous ne serrez probablement pas la dernière.

L’après accouchement, une réalité

Porter un enfant, le mettre au monde est l’un des plus grands bienfaits qu’Allah peut nous accorder dans cette vie d’ici bas. Un accouchement est un moment à la fois intense et intime. Un bonheur immense, aux allures de marathon. En parler pour mieux dédramatiser la situation, voilà qui est dit.

Les douleurs, les lochies, les cicatrices, les points, les « tranchées », les crevasses, ces petits tracas auxquels nous ne pensons pas forcément. Néanmoins, nous y seront peut-être confrontées. Le décret d’Allah est certes immense, et nous savons que derrière chaque épreuve, il y a un bien. Non, l’après accouchement n’est parfois pas tout rose, n’idéalisons plus. Préparons nous, pour ne pas subir mais plutôt vivre avec, si Allah le veut.

La douleur

Après un accouchement on se sent bien souvent délivrée. Libérée de cette douleur, de ce poids et de toute cette pression accumulée durant la grossesse. Car l’accouchement est un moment que nous appréhendons toutes, chacune à notre niveau.

Cette délivrance ne veux pas dire pour autant la fin des douleurs. Il faudra à notre corps le temps de reprendre un peu des forces, et cela passe parfois par la douleur. Les tranchées, à titre d’exemple, ces contractions post accouchement peuvent être parfois violentes. Mais elles contribuent à la bonne remise en place de l’utérus.

Les cicatrices, les points

Elles nous touchent au plus profond de notre être. Nous pensons parfois que le chemin sera long, que nous mettrons du temps à nous en remettre. Les premiers jours, nous découvrons parfois notre corps meurtri. Avoir du mal à marcher, à s’asseoir, refaire fréquemment nos pansements, nos soins, voilà également une des réalités de l’après accouchement.

Mais avec le temps, ces blessures, ces cicatrices finissent par disparaître. Il ne reste alors que des traces, de simples traces qui nous rappellent le chemin parcouru.

Les lochies

Nous ne nous préparons pas forcément à l’arrivée des lochies. Acheter des protections intimes par exemple, c’est bien souvent demander par l’hôpital, la clinique ou encore notre sage femme. Mais le vivre ensuite est une chose différente.

Une couche va probablement nous suivre durant quelques jours. Les saignements sont parfois ininterrompus. Ainsi, il faut à notre corps le temps adéquat pour récupérer de ce moment intense qu’est un accouchement.

Le corps qui change

Lorsque bébé naît, les kilos accumulés durant la grossesse peuvent être encore bien présents. Ce petit ventre disgracieux peut être là aussi. Votre corps change, vous venez d’avoir un enfant, rien de plus normal. Ne vous souciez pas de vos kilos en trop, l’après accouchement est un moment à part, où votre vie va être totalement bouleversée.

Focalisez vos efforts sur l’essentiel, votre santé et celle de votre bébé. Vous aurez tout le temps de perdre vos kilos superflus, puis de faire des efforts pour retrouver votre silhouette.

Les crevasses

Nous sommes nombreuses à opter pour l’allaitement afin de nourrir dans les meilleures conditions nos petits. Parfois, il se peut que les débuts ne soient pas de tout repos. Il faut trouver un semblant de rythme pour vous permettre de vous reposer tout en accordant du temps à bébé. Pour notre corps, c’est un véritable bouleversement.

Montée de lait, colostrum, tétées à la demande, bonnes positions de bébé, un vrai challenge. Des crevasses et engorgements peuvent également apparaître. Ils peuvent compromettre parfois votre désir et votre capacité d’allaiter bébé. Ne relâchez pas votre intention, et poursuivez vos efforts pour réussir.

La déprime

Elle nous touche toutes, plus ou moins, à un moment donné. Cette sensation de ventre vide désormais, cette nouvelle vie qui s’offre à vous, autant de bouleversements qu’il va falloir accepter. Ajoutez à cela, une bonne dose d’hormones qui nous rendent à fleur de peau.

Le mot de la fin

Parler de l’après accouchement permet souvent de mieux accepter la situation. Oui vous venez d’avoir un enfant, c’est un immense bienfait, Toutes Les Louanges appartiennent à Allah. Pour autant, cela ne veut pas dire que chaque aspect de l’après accouchement sera simple et facile à vivre.

Toutes ces petits choses, nous les vivons toutes. Elles nous paraissent parfois insurmontables. Malgré ces petits tracas, l’après accouchement reste un moment à part. Avec l’aide d’Allah aza’wadjal, les invocations, vous allez réussir à vivre plus sereinement cette période.

muslimette-magazine.com

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE