Le quartier ‘‘Kouadiokro’’ de Botro devenu aujourd’hui ‘‘Dioulabougou’’, a servi de cadre à l’ouverture officielle de la grande mosquée et à l’intronisation de l’imam Aboubacar Ouattara, le vendredi 7 juillet 2017.

Désormais, le rêve des fidèles musulmans de Botro de se doter d’un lieu de culte digne de l’être, est devenu une réalité. Et ce, grâce à la générosité d’un membre du Club des hommes d’affaires musulmans en Côte d’Ivoire (Chamci), Souleymane Ouattara qui est par ailleurs chef d’entreprise, Pca du marché de gros de Bouaké et Vice-président de la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (Ccici).

Ce fils de Marabadiassa qui souhaite garder le silence, a bien voulu étendre ses largesses aux fidèles musulmans d’ailleurs. Sollicité à l’occasion d’une visite à Botro selon des sources, il promet d’aider à achever l’édifice religieux, mais dans la discrétion absolue. Après plusieurs efforts dans l’ombre, le véritable chef-d’œuvre blanc, aux cinq minarets et hyper équipé est enfin sorti de terre. Un joyau architectural qui ne passe pas inaperçu.

Mosquée de Botro

Mosquée de Botro

Cependant, le généreux donateur n’a pas voulu dévoiler le coût de sa réalisation. Pour marquer son emprunt sur l’échiquier des Mosquées du pays, une double cérémonie d’inauguration et d’intronisation de l’imam principal, Aboubacar Ouattara a eu lieu le vendredi 7 juillet dernier en présence de nombreuses personnalités administratives, politiques, traditionnelles et religieuses. ‘‘L’érection du bel édifice est une fierté pour les enfants de Botro’’, se réjouit le Député de la localité Gnamien Konan à l’occasion.

Après avoir apprécié l’œuvre de charité, il a souhaité que « cet édifice religieux serve de lieu de prière pour la paix ». A son tour, le porte-parole des chefs de terre, représentant Nana Totokra 3, a salué « le geste de charité qui illumine tout le village ». Au pupitre, se sont succédés entre autres, le représentant du Maire, le porte-parole du marché de gros de Bouaké et l’imam Badiawari (Pdt régional du Cosim) qui n’ont manqué d’apprécier l’action qu’ils qualifient « d’historique ».

Pour la circonstance, le préfet du département de Botro, Tuo Kolotioloma a procédé à la remise symbolique de la clé à l’Imam Aboubacar Ouattara en précisant qu’il « souhaite qu’on ne sollicite plus le donateur pour l’entretien de la mosquée ». Selon la tradition, l’imam a reçu son attestation d’intronisation après avoir pris des engagements vis-à-vis de la Oummah islamique. Rappelons que le nouvel édifice religieux aux cinq minarets imposants, a vu sa 1ère pierre posé en 1995.

Sa réalisation succède à la 2ème ancienne Mosquée réduite en cendre à cause des exigences du lotissement. La coupure symbolique du ruban et la prière de djoumah ont mis un terme à la cérémonie.

Koulibaly Y Khayder      

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE