La mosquée de Cocody-Aghien,à Abidjan, un cadre propice privilégié par les intellectuels pour la pratique de l’itiqaf

0
72
Abidjan,Côte d’Ivoire (IINA) – Depuis le vendredi 16 juin 2017 correspondant au 21eme jour du Ramadan, on remarque dans de nombreuses mosquées d’Abidjan, des groupes de personnes en retraite spirituelle dans le cadre du Ramadan.
Ce sont des fidèles qui sont en plein  itiqaf, une retraite fortement recommandée par la sunna les dix derniers jours du mois de Ramadan pour se consacrer totalement à la spiritualité et à l’invocation de Dieu.
En Côte d’Ivoire on remarque de plus en plus de personnes qui se livrent à cet exercice spirituel  Et ce qui retient l’attention, c’est que de plus en plus, ce sont les mosquées des quartiers résidentiels d’un certain niveau de vie sociale qui sont les plus investies.
L’une des mosquées qui accueille le plus de fidèles dans cette circonstance est celle de Cocody- Aghien, dirigée par le Cheikh Al Aïma Boikary Fofana, le Président du Conseil Supérieur des Imams (COSIM).
Dans cette mosquée, ce sont généralement les cadres composés de responsables d’entreprises, d’universitaires, d’enseignants etc. qui pratiquent l’itiqaf. Et parmi ces fidèles, de nombreuses femmes dont des femmes âgées mais également des jeunes filles et souvent des étudiantes.
La fréquentation de cette mosquée pour cause d’itiqaf est certainement liée à certains facteurs notamment:
– la démarche organisationnelle de cet acte religieux par la communauté. En effet, il faut s’inscrire au préalable sur une liste établie par le comité de gestion de la mosquée pour des problèmes de sécurité ;
– la cour de la mosquée assez vaste qui permet la mobilité des fidèles;
– les conditions «d’hébergement » dans la mesure où toute la mosquée est couverte de tapis assez volumineux .Qui plus est, certains fidèles viennent avec des matelas sur le site. Tous les fidèles sont logés à la mezzanine avec séparation entre hommes et femmes
– les toilettes assez bien aménagées et bien entretenues sur le site qui permettent aux fidèles en retraite d’avoir un certain confort à ce niveau ;
– la présence d’un service de restauration dirigé par les femmes de la communauté .Il permet à tous ceux qui veulent manger bien et de manière saine de se restaurer.
– la présence d’un dispensaire dénommée dispensaire imam Boikary Fofana qui apporte son assistance aux fidèles en cas de problème de santé.
Dans le cadre de cet itiqaf, les fidèles se livrent aux zikrs ou invocations, à la lecture coranique et à la méditation  On assiste selon un programme bien établi à des prêches et à des échanges sur des sujet d’ordre religieux.
KB/AH/IINA-Juin2017
 

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE