Cancer de l’estomac : 5 aliments à éviter

0
88

Pour se prémunir du cancer de l’estomac, mieux vaut éviter certains aliments. Découverte avec le Pr Robert Benamouzig, gastro-entérologue, chef du service de gastro-entérologie de l’hôpital Avicenne à Bobigny et membre de la société française de gastro-entérologie.

 

·      Le jambon

 Pourquoi : saucissons, jambon, saucisses et autres pâtés contiennent bien souvent des nitrates et des nitrites, des substances qui ont été ajoutées pour prolonger la durée de conservation de ces aliments.

Ces substances peuvent former des actifs potentiellement cancérogènes (N-nitroso). Sans oublier l’usage du sel ajouté en grande quantité dans la transformation de ces aliments, qui peut altérer la muqueuse gastrique.

Que faire : du moment que votre consommation est raisonnable (1 à 2 fois par semaine), la consommation de charcuterie présente peu de risques pour l’estomac.

·      Le poisson fumé

Pourquoi : les nitrates et les nitrites, des substances ajoutées lors du fumage des aliments, augmentent les risques de cancer de l’estomac.

Ces substances pouvant former des actifs potentiellement cancérogènes (N-nitroso). Sans oublier l’usage du sel ajouté en grande quantité dans la transformation de ces aliments, qui peut altérer la muqueuse gastrique.

Que faire : du moment que votre consommation est raisonnable (1 à 2 fois par semaine), la consommation de salaison présente peu de risques pour l’estomac.

  • Les chips à l’apéritif

 Pourquoi : on ne le redira que trop, mais les chips ne sont pas des aliments santé. Trop grasses, trop salées, contenant des huiles de mauvaise qualité, les chips sont en tête des aliments à consommer avec modération ! Surtout que des apports excessifs en sel peuvent altérer la muqueuse gastrique et favoriser les risques de cancer de l’estomac.

Que faire : si vous ne pouvez vraiment pas vous en passer, limitez votre consommation de ces produits à 1 fois par semaine, et préférez plutôt les chips ou autres gâteaux apéritifs à teneur réduites en sel et faites à partir d’huile de tournesol, un peu moins nocives pour la santé.

  • Le sel… en excès !

Pourquoi : la consommation de sel (en salaisons, sel de table…) est un des principaux facteurs de risques du cancer de l’estomac, selon les grandes études épidémiologiques réalisées en Asie et aux Etats-Unis.

Au Japon, le cancer de l’estomac est l’un des cancers les plus courants. Ceci est expliqué par une alimentation riche en produits séchés, salés, fumés ou marinés à des fins de conservation. Cela est beaucoup moins courant en France. “, explique le Pr Benamouzig.

Cependant : des apports excessifs en sel peuvent altérer la muqueuse gastrique et favoriser les risques de cancer de l’estomac. Au-delà du sel de table bien visible, on le retrouve également dans les plats composés, les fromages, les soupes industrielles, les pizzas et quiches…

Que faire : il est préférable de réduire sa consommation de sel à table, mais aussi d’aliments transformés (plats préparés, charcuteries…).

·      Un irritant : l’alcool

 Pourquoi : nous ne sommes pas dans l’aliment à proprement dit, mais l’alcool est un puissant toxique pour l’ensemble de l’organisme et se doit d’être mentionné.

L’alcool a tendance à altérer le revêtement de mucus qui se développe naturellement sur les muqueuses digestives, notamment de l’oesophage, de l’estomac et du pylore. Sans cette protection naturelle, les sucs digestifs peuvent irriter, voire endommager les tissus.

Mais :Même s’il peut être irritant, l’alcool est cependant plus un facteur de risque du cancer de l’oesophage et du côlon, que de l’estomac. A limiter tout de même. “, explique le Pr Benamouzig.

Remerciements au Pr Robert Benamouzig, gastro-entérologue, chef du service de gastro-entérologie de l’hôpital Avicenne à Bobigny et membre de la société française de gastro-entérologie – www.snfge.asso.fr.

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE