La prière est on seulement un repos pour le croyant mais aussi une manière d’engager un échange avec Notre Créateur.
Redoubler les invocations ou le nombres de prières surérogatoires permet d’être gratifier de nombreuses récompenses et de se sentir au plus proche d’Allah soubhanou wa ta’ala.
Le Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a fait de nombreux rappels concernant la prière nocturne pour la communauté.
Le messager d’Allah (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit: «O les gens, répandez la salutation (de l’Islam), nourrissez les nécessiteux et respectez les liens de parenté et priez la nuit, alors que les gens sont endormis, vous entrerez au Paradis en paix.» (Rapporté par Ahmad et At Tirmizi et authentifié par Al Albani).

Le Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a également dit: « Gabriel est venu à moi et il dit: “O Mohammad ! Vis autant que tu le veux, tu mourras (inévitablement), et aimes qui tu le veux, tu te sépareras de lui (tu le quitteras inéluctablement), et fais ce que tu désires, tu seras (jugé) et rétribué pour cela, et saches que la noblesse du croyant (et son mérite) se trouvent dans sa dévotion nocturne, et sa force est le fait qu’il se passe des gens.” » (Rapporté par Al Hàkim, Al Bayhaqi et jugé bon par Al Mounziri et Al Albani).

D’ailleurs, nos plus pieux prédécesseurs ne négligeaient pas les prières nocturnes qu’ils pratiquaient en permanence.

Abd Allah ibn Wahb, qu’Allah lui accorde Sa miséricorde, a dit: «Tout objet de plaisir ne procure qu’un seul plaisir, à l’exception de la pratique cultuelle qui, elle, procure trois plaisirs : celui que vous éprouvez quand vous la faites : celui que vous éprouvez quand vous vous en souvenez et celui que vous constaterez quand vous en serez récompensé.»

Muhammad ibn al-Mounkadir, qu’Allah lui accorde Sa miséricorde, a dit : «Les seuls plaisirs que la vie d’ici-bas procure sont au nombre de trois : les prières nocturnes, la rencontre avec les frères et l’accomplissement de la prière en en groupe.»

Thabit al-Banani, qu’Allah lui accorde Sa miséricorde, a dit : «Rien ne me plaît plus que les prières nocturnes.»

Yazid ar-Raqqashi, qu’Allah lui accorde Sa miséricorde, a dit: «Les longues prières nocturnes donnent la quiétude aux dévots et la longue soif leur procure de la joie au moment de leur rencontre avec Allah.»

Abou Asim an-Nabil, qu’Allah lui accorde Sa miséricorde, a dit : «Abou Hanifa était surnommé le piquet en raison de la fréquence de ses prières.»
À ce propos, il a été rapporté que Qasim ibn Maïn, qu’Allah lui accorde Sa miséricorde, a dit : «Abou Hanifa se mit à prier au cours d’une nuit en récitant ce verset : “L’Heure, plutôt, sera leur rendez-vous, et l’Heure sera plus terrible et plus amère.” (Coran: 54/46) et il ne cessa de le répéter, de pleurer et d’exprimer son humilité jusqu’au matin.»

L’imam Al-Boukhari, qu’Allah lui accorde Sa miséricorde, se levait toutes les nuit et priait et récitait dans ses prières nocturnes entre la moitié et le tiers du Coran et terminait la lecture du Coran à l’aube toutes les trois nuits.

Ainsi, la dévotion nocturne est une pratique des vertueux croyants qui souhaitent partager une relation exceptionnelle avec Notre Créateur avec humilité et félicité.
De multiples passages du Saint-Coran soulignent les mérites de prières de nuit.
Allah (soubhanou wa ta’ala) dit:
«Ils s’arrachent de leurs lits pour invoquer leur Seigneur, en étant remplis de crainte et d’espoir envers Lui.» (Coran 32/16).

«Est-ce que celui qui, aux heures de la nuit, reste en dévotion, prosterné et debout, prenant garde à l’au-delà et espérant la miséricorde de son Seigneur… Dis: “Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?” Seuls les doués d’intelligence se rappellent.» (Coran 39/9).

«Et accomplis la Salât aux deux extrémités du jour et à certaines heures de la nuit. Les bonnes œuvres dissipent les mauvaises. Cela est une exhortation pour ceux qui réfléchissent.» (Coran 11/114).

AJIB.FR

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE