Japon: étrange collision entre un destroyer américain et un cargo philippin

0
98

Un destroyer de la Sptième flotte américaine du Pacifique est entré en collision avec un porte-containers battant pavillon philippin au sud de la baie de Tokyo. Le destroyer USS Fitzgerald a subi d’importants dégâts. Sept membres de son équipage sont portés disparus et au moins trois autres ont été blessés. Au moment de l’accident qui s’est produit durant la nuit, le bâtiment américain faisait route vers sa base japonaise de Yokosuka. Une collision rare sur cette voie maritime pourtant très frequentée et qui suscite déjà beaucoup de questions.

L’USS Fitzgerald a percuté le porte-containers de Nippon Yusen, le géant maritime japonais à 100 km au sud-ouest de son port d’attache de Yokosuka, la base aéronavale américaine proche de Yokohama.

La zone est très encombrée. L’accident est survenu de nuit mais par temps clair. Le destroyer est un des batiments de guerre américains les plus modernes, doté de systèmes de missiles anti-missiles de type Aegis et des radars les plus sophistiqués. Il est intégré dans l’armada de la Septième flotte américaine du Pacifique qui opère en ce moment au large de la Corée du Nord.

Alors comment un tel batiment de guerre a-t-il pu entrer en collision, par temps clair, avec un porte-containers de 220 mètres de long ? Subir des dégâts aussi importants au niveau du pont des radars ? Son commandant Bryce Benson, blessé, a été évacué par hélicoptère.

Le Japon a le droit d’ouvrir une enquête. Mais, en vertu du traité de sécurité,les Etats-Unis ont l’autorité juridique principale en ce qui concerne tout accident dans lesquels leurs navires de haute technologie sont impliqués. En clair, les enquêteurs japonais devront se contenter des explications que voudront bien leurs fournir leurs collègues de l’US Navy.

Le destroyer américain endommagé sous un autre angle: sept membres de l’équipage sont portés disparus et trois autres ont été blessés dont le commandant, Bryce Benson, évacué par hélicoptère. Le 17 juin 2017.
RFI

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE