L’Ethiopie, terre promise pour les investissements étrangers ?

0
14
L’Ethiopie, la plus dynamique économie au monde selon la Banque mondiale, est-elle devenue aussi une terre promise pour les investissements étrangers? Tout porte à le croire, puisqu’en 2016, le volume des investissements étrangers dans le pays a marqué une progression de 46%, plaçant ainsi l’Éthiopie au deuxième rang du classement des pays les plus attractifs pour les IDE en Afrique, selon le rapport 2017 de la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement. Détails.

Les investissements directs étrangers en Ethiopie sont en hausse. Le pays qui table sur un taux de croissance de plus de 8% se positionne comme une destination privilégiée pour les investisseurs étrangers. Attirés par une économie en bonne santé, la plus performante en 2017 en Afrique, les investisseurs étrangers ont injecté plusieurs milliards de dollars dans le pays en 2016, soit une nette augmentation de 46% par rapport à l’année précédente, selon le rapport 2017 de la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement dans le monde (CNUCED). Dans le classement des IDE par pays, l’Ethiopie vient après l’Afrique du Sud et est suivie de la Tanzanie, la Côte d’Ivoire et le Sénégal, selon la Banque mondiale,

 La Chine, premier investisseur étranger

Deux secteurs, la fabrique et les infrastructures, sont les mieux servis, et la Chine reste toujours le premier investisseur étranger en Ethiopie. Selon l’agence Xinhua, les entreprises chinoises ont investi environ 4 milliards de dollars ces deux dernières décennies en Ethiopie, employant 111 000 travailleurs locaux. Mais le pays a attiré l’année précédente de nouveaux IDE, notamment dans le secteur manufacturier. Une aubaine pour les PME locales qui opèrent dans les chaînes d’approvisionnement mondiales.

«Bien que la Chine soit l’une des principales sources d’IDE, les investisseurs étrangers d’autres économies ont commencé à investir davantage dans les agro-industries, hôtels et centres de villégiature de l’Ethiopie, ainsi que dans ses activités de fabrication», a révélé le document qui précise que cette tendance haussière devrait normalement se maintenir.

En 2015, l’Ethiopie était à la cinquième position dans le classement des pays bénéficiant des IDE en Afrique : «L’Ethiopie s’est distinguée pour devenir l’un des plus grands bénéficiaires d’IDE dans le continent affichant une croissance forte et record»,  détaille le rapport.

D’autres pays tentent de suivre

A côté de l’Ethiopie, des pays pétroliers du continent comme l’Angola, le Ghana et le Nigéria devraient également voir leur part dans les IDE augmenter cette année. Selon le rapport de la CNUCED, les trois pays, avec l’Egypte, ont totalisé un score de 57%. Alors qu’en Afrique subsaharienne globalement, la tendance est plutôt baissière à cause de la stagnation des prix des produits de base.

S’il est intéressant de faire des affaires en Ethiopie, c’est par ce que le pays s’est inscrit dans une dynamique de croissance économique continue. Cet Etat de l’Afrique de l’Est, qui voit cette année son budget augmenter de 9,8%, est l’un des rares pays à afficher une croissance au-delà des 10% ces dix dernières années.

Latribune.fr

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE