Rentré en début de semaine d’un roadshow qui l’a conduit dans plusieurs capitales européennes et aux Etats-Unis, le premier ministre Amadou Gon Coulibaly a animé ce jeudi une conférence de presse au cours de laquelle il a fait le point du récent eurobound et l’état de la situation de l’économie ivoirienne.

A en croire le Chef du Gouvernement, ce dernier eurobond, le troisième après ceux de 2014 (750 millions de dollars) et 2015 (1 milliards de dollars), a été un véritable succès, au regard de la manne récoltée sur le marché financier international (710 milliards de F CFA). Un montant ‘’largement au delà des prévisions’’ des autorités ivoiriennes, a expliqué le premier ministre. L’une des innovations de ce roadshow, c’est l’émission de l’eurobond en euro. Ce qui fait de la Côte d’Ivoire, a affirmé Amadou Gon Coulibaly, le premier pays de l’Afrique subsaharienne en dehors de l’Afrique du Sud à avoir émis un eurobond en euro.

Pour le chef du gouvernement ivoirien, si le montant recueilli reste un motif de satisfaction et de fierté, il s’est surtout félicité du fait qu’en dépit de tous ces emprunts le niveau d’endettement de la Côte d’ivoire estimé actuellement à 42,1% n’augmentera que de 0,5%, soit 4,6% du Produit intérieur Brut (PIB). Niveau jugé ‘’largement en deçà de la norme communautaire dans l’espace UEMOA ou le niveau d ‘endettement est estimé à 70%’’ du PIB.

Sur la question du déficit budgétaire 2017, Amadou Gon Coulibaly a annoncé que le Gouvernement et le Fonds Monétaire international (FMI), ‘’après renégociation’’ se sont accordé sur un déficit de 4,5%. Tout en indiquant que l’objectif d’ici 2020 c’est de le réduire à 3%. En conclusion le Premier ministre a tenu à préciser que cet eurobond n’est pas une ressource additionnelle qui devra servir à d’autres dépenses mais cil était prévu dans le budget 2017, qu’il devra contribuer à financer.

Abidjan.net

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE