Syrie: des rebelles blessés vont être évacués de Yarmouk

0
263

On se dirige vers un nouvel accord d’évacuation entre belligérants en Syrie. C’est une télévision proche du Hezbollah libanais qui l’annonce expliquant que des rebelles islamistes blessés vont être transférés vers la province d’Idleb, dans le nord de la Syrie.

L’accord prévoit l’évacuation d’une cinquantaine de personnes, selon la chaîne de télévision Al-Manar qui précise que les blessés sont des combattants du front Fatah al-Cham, l’ancienne branche syrienne du groupe al-Qaïda.

Les individus en question se trouvent actuellement à Yarmouk, un camp de réfugiés palestiniens devenu un véritable quartier de la banlieue sud de Damas. A l’image du reste du territoire syrien, Yarmouk est aujourd’hui divisé en secteurs tenus par les forces gouvernementales ou par divers groupes rebelles.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) proche de l’opposition, des aides alimentaires et médicales ont été introduites ces derniers jours dans le camp de Yarmouk et dans plusieurs autres localités assiégées par le régime, où des cas de famines avaient été signalés ces derniers mois.

La date de l’évacuation du camp n’est pas précisée, mais toujours selon Al-Manar, il s’agit d’un nouveau volet d’un vaste accord conclu entre le régime de Bachar el-Assad et des groupes rebelles. Le mois dernier quatre localités ont déjà été concernées, deux villages assiégés par les rebelles et deux autres encerclés par les forces gouvernementales syriennes.

L’opération a été marquée par une attaque meurtrière. Le 15 avril, au moins 150 personnes, dont 72 enfants, ont été tuées lorsque le bus qui les transportait a été pris pour cible. Les victimes étaient en cours d’évacuation de villages assiégés par la rébellion.

Par RFI

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE