Une soixantaine de candidats au CEPE de San Pedro en “danger” d’omission

0
228

San Pedro – Une soixantaine d’élèves de classes de Cours moyen deux (CM2) de l’Inspection d’enseignement primaire et préscolaire (IEP) de San Pedro a été omise sur la liste finale des candidats à l’examen de CEPE et d’entrée en 6ème par le nouveau système informatique d’inscription en ligne de la direction des examens et concours (DECO) du ministère de l’Education nationale, en raison de défaillances humaines et techniques.

Le constat de la situation a été fait par les services de l’IEP de San Pedro qui a convoqué la semaine dernière les directeurs d’école concernés par ce problème, afin de voir avec eux les solutions à trouver pour les 65 élèves dans la situation, a indiqué l’inspecteur de l’enseignement primaire et préscolaire de San Pedro, Moussa Diomandé. Il a souligné que pour l’heure, ces cas ne sont pas encore désespérés car un rapport est en train d’être adressé au ministère pour trouver une solution.

A l’analyse, a-t-il expliqué, les défaillances humaines à l’origine de l’omission d’un élève sur la liste finale des candidats à l’examen peuvent être liées à plusieurs facteurs, dont l’oubli par un parent d’élève de fournir à temps l’extrait de naissance de l’enfant, condition obligatoire pour l’inscrire et obtenir son numéro matricule. Des erreurs du maître de classe ou du directeur d’école sur l’écriture du nom de l’enfant ou la double inscription peuvent également provoquer un rejet ou blocage dans le processus final.

Concernant les défaillances techniques, Moussa Diomandé a relevé le manque ou l’absence de maîtrise de l’outil informatique dans bons nombres d’établissements scolaires, obligeant les enseignants à se rendre dans les cybercafés pour ce travail qui exige de la discrétion. L’absence de connexion Internet dans des villages reculés rend difficile l’accès à la plateforme de la DECO, a-t-on souligné.

La demande d’inscription à l’examen de CEPE et d’entrée en Sixième n’est donc plus manuelle sur papier, mais elle se fait depuis deux ans en ligne. L’opération est maintenant dévolue dans sa première phase au maître de classe et au directeur de l’école qui vont sur la plateforme informatique à des périodes déterminées par le ministère et la renseignent, en y inscrivant l’enfant avec toutes les données concernant ce candidat ainsi que l’actualisation des Décisions de fin d’année (DFA) relatives à ses résultats scolaires.

Ces informations centralisées par l’IEP sont par la suite déversées à la plateforme de la DECO qui les traite pour sortir une liste finale. Si elles sont erronées ou ne sont pas introduites à temps sur la plateforme, le dossier de l’enfant reste bloqué comme c’est actuellement le cas.

jmk/cmas

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE