D’après ‘Abdallah Ibn ‘Amr (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (saw) a dit: « Certes lorsque le serviteur est sur une bonne voie dans l’adoration (1) puis tombe malade (2), il est dit à l’ange qui est chargé de lui (3): Écris lui la même chose qu’il faisait lorsqu’il était en bonne santé jusqu’à ce que Je le guérisse ou que Je le fasse revenir à moi ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Takhrij Mishkat Al Masabih n°1504)

(1) C’est à dire qu’il fait des oeuvres surérogatoires en plus d’être assidu aux oeuvres obligatoires.

(2) C’est à dire qu’il ne peut plus faire les oeuvres qu’il faisait lorsqu’il était en bonne santé.

(3) C’est à dire à l’ange qui est chargé d’écrire ses bonnes actions.
(Mirqatoul Mafatih Charh Mishkat Al Masabih hadith n°1559)


عن عبدالله بن عمرو رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم : إن العبد إذا كان على طريقة حسنة من العبادة ثم مرض قيل للملك الموكل به : اكتب له مثل عمله إذ كان طليقًا حتى أطلقه أو أكفته إلي
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في تخريج مشكاة المصابيح رقم ١٥٠٤)

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE