Face à la flambée islamophobe et aux réactions hostiles à leur encontre, les musulmans se sentent désorientés dans un monde où ils ont perdu tout repère.
Pris entre le marteau et l’enclume dans une société qui leur demande régulièrement de se désolidariser d’actes dont ils seraient solidaires de fait, les musulmans vivent sans conteste une situation bien difficile.

Les discours politiques enflammés mêlés aux articles incendiaires contre l’Islam et les musulmans jettent l’effroi dans le cœur de la population de confession musulmane, obligée de justifier ses pensées les plus intimes afin de dissiper les amalgames récurrents entre musulmans et « terroristes ».
Malheureusement les justifications attisent la suspicion qui finit par jeter l’opprobre sur toute une communauté qui vivait jusque-là pleinement sa foi en toute quiétude.
Après avoir payé un lourd tribut lors des attentats, ils sont passés de victimes à coupables sans autre forme de procès. Une stigmatisation et une discrimination dont les conséquences se traduisent par des incendies contres des lieux de culte musulmans et des agressions physiques qui ont considérablement augmentés encouragés par l’impunité dont bénéficient les auteurs.

Face à ce sentiment de malaise, voire de honte, les citoyens de confession musulmane souffrent en silence sans oser se révolter face aux accusations qui les accablent quotidiennement.

Mais quel état d’esprit doit adopter un musulman face à l’adversité qui n’est finalement qu’une épreuve de plus dans une vie jalonnée d’incertitudes et de difficultés ?
La qualité de la foi du musulman se révèle durant les temps difficiles, c’est dans de telles circonstances que son courage, sa patience, son sacrifice et sa confiance en Allah (soubhanou wa ta’ala) vont véritablement se renforcer.
Il doit être endurant face aux problèmes et accepter les épreuves avec sagesse et maturité. Allah dit dans le Coran : « Quand ils vous vinrent d’en haut et d’en bas de toutes parts et que les regards étaient troublés, et les cœurs remontaient aux gorges…» [Sourate al-Ahzab, 10], et même si la peur l’étreint, le musulman sait que son destin est entre les mains de Dieu. Seul celui qui est indifférent à son Créateur verra ses soucis se transformer en désillusions et en catastrophes insurmontables.
Les épreuves sont un passage obligatoire pour tous les humains y compris les croyants, Allah fournit des exemples de ce que les Prophètes et les pieux prédécesseurs endurèrent :

«  Pensez-vous entrer au paradis alors que vous n’avez pas encore subi des épreuves semblables à celles que subirent ceux qui vécurent avant vous ? Misère et maladie les avaient touchés et ils furent secoués jusqu’à ce que le Messager, et avec lui, ceux qui avaient cru, se fussent écriés : “Quand viendra le secours d’Allah ?” Le secours d’Allah est sûrement proche . » [Sourate al-Baqarah, 214].
Par ce verset, Allah prévient les hommes qu’ils auront à subir les épreuves de la vie mais Il annonce aux endurants la bonne nouvelle des bienfaits dont ils jouiront pour l’éternité.

«  Certes nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons  ». [Sourate 2 al-Baqarah, 156].
S’en remettre à Allah (soubhanou wa ta’ala) c’est être convaincu que le monde est régi par des lois divines immuables, une certitude qui va permettre d’agir avec espoir, confiance et sérénité tout en étant convaincu que seule la volonté d’Allah s’accomplit.

La valeur du musulman dont la foi est sincère et forte s’en retrouve décuplée, il ne peut dès lors pas se laisser envahir par ses émotions et ses frayeurs au point d’en oublier que la miséricorde d’Allah est infinie.
«  Et quiconque place sa confiance en Dieu Il lui suffit  » [Sourate 65 At-Talaq (Le divorce), 3].

La miséricorde d’Allah accompagne le musulman à chacune des étapes de sa vie : « Àcôté de la difficulté est certes une facilité. À côté de la difficulté est certes une facilité » [Sourate 94 Al Buruj (Les constellations), 5-6].

ajib.fr

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE