El Hamzaoui Saad, Président de la Chambre de Commerce d’Industrie du Maroc (CCIM), a profité de son séjour en Côte d’Ivoire pour rencontrer les responsables du Club des Hommes d’Affaires Musulmans en Côte d’Ivoire (CHAMCI) le mardi 7 mars 2017 à l’immeuble Longchamp au Plateau. Au cœur des échanges, l’adhésion du Président de la CCIM et les opportunités d’une éventuelle coopération sud-sud.

CHAMCI-MAROC 3

« La CCIM est un partenaire fiable à votre disposition. Il y a des opportunités à saisir même s’il est important de savoir qu’elles ne seront pas éternelles », rassure El Hamzaoui Saad à ses hôtes du jour après avoir confirmer son adhésion au CHAMCI.  Selon lui, « le partenaire tant recherché par son organisme, a été trouvé » après la preuve du gala de bienfaisance au profit des enfants malades d’insuffisance rénal et se réjouit du fait que ce partenariat a été possible grâce à la volonté de Dieu. Il conseille aux membres du club des hommes d’affaires musulmans ivoiriens de profiter des retombées qui en découleront afin d’asseoir une relation de confiance aboutissant sur un partenariat « gagnant-gagnant ».

CHAMCI-MAROC 2

Précisant qu’il opère lui-même dans le bâtiment et dans d’autres secteurs d’activités économiques marocaines, il exprime sa volonté et la nécessité d’aider les confrères ivoiriens dans une synergie de développeur d’actions. Le Président de la CCIM ajoute que « les relations entre la Côte d’Ivoire et le Maroc ne souffrent d’aucune ambiguïté » vu les récents accords signés par le Roi Mouhamed VI et le Président Ouattara sur la mise en place d’un Groupement d’Intérêts Economiques (GIE). « Cette coopération sud-sud aura pour retombées certaines la transmission à la Côte d’Ivoire du savoir-faire marocain notamment dans le domaine de la technologie et autres », a t-il appris. Pour lui, « si on veut avancer, il faut qu’on le fasse la main dans la main ».

CHAMCI-MAROC 1Il conseille au CHAMCI de choisir « le bon angle de la coopération » et faciliter une réciprocité de l’opportunité des affaires dans le partenariat. Il termine par une probable invitation du CHAMCI à une rencontre prochaine des ‘‘business men’’ du royaume chérifien. Ce qui est approuvé par Doumbia Mamadou (Président du CHAMCI) qui évoque la priorité de penser d’abord aux intérêts de la communauté musulmane avant de promettre que les fruits du partenariat rejailliront sur ses membres. Il ajoute que « personne ne fera le travail des musulmans à leur place ». L’homme d’affaires marocain, Ibrahim Touzani, membre du CHAMCI a été salué par le Président Doumbia Mamadou pour son rôle de facilitateur. Signalons la présence effective de certains membres de la délégation du CHAMCI, dont le Docteur pharmacien Ibrahim Diawara, honorable Daouda Touré (le vice-président), Yakouba Traoré (Secrétaire général), le diplomate Bafétigué Ouattara (conseiller diplomatique du Président Doumbia Mamadou), tous excellants dans divers domaines d’activités économiques génératrices de revenus. La photo de famille a mis un terme à l’important échange d’affaires.

Koulibaly Y Khayder, Islam Info

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE