DEUIL: Imam BREDJI/La communauté musulmane perd un grand Homme

0
371

Décédé dans la nuit de mercredi 22 à jeudi 23 févier dernier, L’imam de la mosquée de la maison d’arrêt et de correction d’abidjan (maCa), El hadj brédji ibrahim, a été inhumé ce lundi 27 février 2017 au cimetière municipal d’abobo.
L’Imam BreDjI La communauté musulmane perd un grand Homme
Personne disponible, engagée dans la cause islamique, imam Brédji  a gagné au fil des années le cœur de l’ensemble des  musulmans en Côte d’ivoire. Aujourd’hui son décès est considéré comme un coup de massue pour ces milliers de fidèles musulmans qui perdent ainsi un des maillons essentiels dans la promotion de l’Islam en Côte d’Ivoire.  Ils étaient plus de 05 mille Venus  des dix communes d’Abidjan, des différentes régions et des pays de l’Afrique de l’ouest, les musulmans qui ont abandonné travail et négoces en ce jour ouvrable pour rendre un dernier hommage à leur frère et imam tout en lui exprimant toute la reconnaissance de la nation et singulièrement la  communauté musulmane pour le service rendu à l’Islam.  L’ensemble des imams de Côte d’Ivoire dirigé par le Cheick Boikary, le président de l’Association des musulmans Sunnites de Côte d’Ivoire, Docteur Moussa Fadiga, une flopée de grands Cheicks de la tidjanya du pays ainsi que le conseillé spéciale du président de la république Drissa Koné, et  les ministres Albert Mabri Toikeusse, Mariétou Koné et Siriki Konaté  accompagnés par les fidèles musulmanes ont  après avoir effectué la prière mortuaire à la zawia mère de la Tidjanya à Abobo PK 18, suivi le cortège funèbre de l’imam de la communauté musulmane de la MACA à sa dernière demeure terrestre au cimetière municipal d’Abobo. ‘‘ Les jeunes imams qui devaient épauler Imam Brédji à la MACA ont tous fui car là bas, il n’y a n’y a ni baptême, ni mariage. Mais cela n’a jamais découragé Imam Brédji’’, témoigne le Cheick Boikary Fofana avant la prière mortuaire. Imam à la MACA depuis plusieurs années, Brédji n’était pas  méconnu dans les structures islamiques du pays,  moukhadadem  du Cheick Sonta Moustapha, encadreur de l’Association des Elèves et Etudiants Musulmans de Côte d’Ivoire (AEEMCI) et de l’Association des Jeunes Musulmans de Côte d’Ivoire (AJMCI), Ligue Islamique des Prédicateurs (LIPCI) et bien d’autres, il aura marqué la vie de plusieurs musulmans notamment les musulmans détenus dans les prisons en tant que responsable de l’aumônerie musulmane des prisons de Côte d’Ivoire. A cet titre, il a permit à de nombreux prisonniers de se convertir à l’Islam, mais aussi, était-il un réconfort pour certains qui pensaient être irrécupérables dans la société du fait du poids des péchés. La conversion du frère Mah Olivier Mouhamed (ex prisonnier) en est un parfait témoignage. C’est pourquoi, son inhumation a mobilisé tous les musulmans du pays qui ont su faire table rase de leurs différentes appartenances pour rendre un hommage mérité à ce grand serviteur d’Allah. Précisons que  selon une source proche de la communauté musulmane, le guide religieux était un peu souffrant mais surtout affaibli par une maladie qu’il trainait depuis quelques semaines.

ADieu Cher Imam

ABOU SOUFIANE

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE