Alors que les abeilles sont menacées de disparition, un drame pour l’environnement, une étudiante américaine de 24 ans a développé un drone qui reproduit leur processus de pollinisation.

Jaune et noir et de la taille d’une main, ce drone imite à la perfection la manière dont les abeilles pollisinent les végétaux. Ainsi, l’appareil, baptisé «Plan Bee», aspire le pollen d’une fleur en planant au-dessus, le stocke dans une cavité puis l’expulse lorsqu’il se trouve au-dessus d’une nouvelle fleur.

Anna Haldewang, étudiante au Savannah College of Art and Design (Etat de Georgie), a eu l’idée de développer ce drone lorsqu’un professeur de design industriel a mis au défi sa classe de concevoir un objet capable de stimuler la croissance des plantes.

Outil pédagogique

Outre l’imitation du processus de pollinisation, «Plan Bee» se veut également comme un outil pédagogique. «Une abeille réelle est si petite que vous ne remarquez pas comment elle pollinise des fleurs. Avec ce drone, vous pouvez voir comment le processus fonctionne», explique la jeune femme à CNN.

Anna Haldewang a d’ores-et-déjà déposé un brevet et espère pouvoir commercialiser l’engin d’ici à deux ans. Selon le doyen de son école, «Plan Bee» pourrait aussi bien être utilisé par des particuliers que par des agriculteurs.

La disparition des abeilles, provoquée notamment par les pesticides, pourrait constituer une catastrophe environnementale majeure. Et pour cause : selon Greenpeace, «35% de la production mondiale de nourriture dépend des insectes pollinisateurs» et «80% de la pollinisation est prise en charge par les abeilles et les guêpes». L’organisation estime à 20% la mortalité de ces insectes en Europe et jusqu’à 53% dans certaines régions du monde.

Par Direct Matin

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE