Finie la Coupe d’Afrique des Nations de football, place maintenant aux compétitions interclubs (Ligue des Champions et Coupe de la Confédération. Ces compétitions démarrent à partir du 10 février 2017 avec le tour préliminaire. Quatre clubs ivoiriens sont engagés dans ces compétitions. Il s’agit de l’As Tanda, du Séwé Sports de San-Pedro pour le compte de la Ligue des Champions et l’Asec Mimosas et du Sporting club de Gagnoa pour la Coupe de la Confédération. Pour ce tour préliminaire, l’Asec Mimosas a été exemptée. L’As Tanda, le Séwé Sports de San-Pedro et le Sporting club de Gagnoa seront en lice ce week-end.

Le Champion en titre, l’As Tanda recevra au stade Robert Champroux de Marcory, le samedi 11 février 2017 la formation de L’AS FAN du Niger. Le Séwé Sports de San-Pedro, pour sa part, sera en déplacement en Gambie pour croiser le fer avec Gambia Port Authority le 12 février 2017. Les Portuaires quitteront Abidjan le jeudi 9 février 2017 avec un commando de 18 joueurs.

Ce même jour, l’AS Sonabel du Burkina Faso accueillera le Sporting club de Gagnoa. Après le revers de la sélection nationale à la CAN 2017, les Ivoiriens attentent mieux de ses représentants en Coupes africaines. Dans sa nouvelle formule, les représentants ivoiriens ont pour obligation d’atteindre au moins le 1/6 de finale synonyme de participer à la phase de poule en ce qui concerne la Ligue des Champions.
« Désormais, les équipes victorieuses des seizièmes de finale accèderont à la seconde phase de la compétition qui passera de deux poules de quatre à quatre poules de quatre. Les deux premiers de chaque poule seront qualifiés pour les quarts de finale. Les équipes battues en seizièmes de finale disputeront, comme précédemment, un barrage avec les vainqueurs des seizièmes de finale de la Coupe de la Confédération Total pour l’accession à la phase de poules (au nombre de quatre (comme pour la Ligue) », avait annoncé la Caf.

Il s’agira donc d’atteindre ce cap et surtout redorer l’image du football ivoirien qui a pris un coup au Gabon. « Malgré l’élimination prématurée de la Côte d’Ivoire à la CAN 2017, Nous gardons à l’idée que le football ivoirien reste toujours l’un des meilleurs en Afrique, que nous nous devons de préserver les acquis. Nous devons battre pour maintenir haut le niveau du football ivoirien en Afrique. Nous avons un double défi. D’abord, nous devons nous qualifier à l’issue de ce préliminaire, ensuite aller aborder l’As Vita avec beaucoup de détermination pour entrer en phase de poule. Il s’agira de redorer le blason du football ivoirien. Voici ce que nous nous sommes fixés comme objectif », a relevé l’entraîneur du Séwé Sports de San-Pedro, Njoya Mauril Mesack. Tout comme, les autres formations se lanceront dans cette bataille dans le but de faire oublier un tant soit peu la débâcle des Eléphants.

Ange K

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE