Et si passer du temps ensemble signifiait « Je t’aime »?

0
140

Savez vous que l’amour a des langages? Cela peut paraitre bizarre mais nous nous sentons aimés quand nous recevons un certain type d’affection. Cela s’appelle les « langages d’amour ». Selon qui vous êtes, vous êtes sensible à un langage. Aujourd’hui, nous vous présentons le langage d’amour appelé « moments de qualité » ou temps de qualité.

Qu’est ce que les moments de qualité ?

Les moments de qualité désignent tout simplement du temps passé avec une ou des personnes et qui ont une certaine valeur. Le moment de qualité importe à cause de l’attention portée à celui avec qui vous le passez.

  

man-woman-cooking-together-opt-400x295

Comment reconnaitre une personne sensible au moment de qualité ?

Le premier critère est que l’on fait aux autres le bien qu’on aimerait recevoir. Donc vous devez déjà remarquer ce que l’autre aime faire avec vous. Ensuite une personne sensible au moment de qualité aura tendance à vouloir passer du temps seul(e) avec vous. Ce n’est pas la longueur du temps qui leur importe mais c’est la qualité du moment passé. Elle voudra durant ce temps une attention exclusive de votre part. Ce dernier ou cette dernière se plaindra par exemple si au restaurant, vous bavardez avec une autre personne qu’elle ou encore que vous passiez du temps au téléphone.  

Comment maximiser les temps de qualité ?

cook

Maximiser les moments de qualité avec votre chérie(e) revient à lui donner une attention particulière. Ces personnes peuvent paraitre souvent égoistes mais c’est ainsi qu’elles sont constituées. Pour maximiser les moments de qualité avec votre chéri(e), voici quelques astuces. Disposez dans votre agenda par exemple 5 à 10 minutes par jour au téléphone avec il ou elle. Si vos bureaux ne sont pas éloignés, choisissez des pause-déjeuner où vous mangerez avec votre autre. Passez du temps ensemble le week-end, rien que tous les deux. Des moments où vous laissez de côté les téléphones portables etc pour n’être focalisé(e) que sur l’autre.

 

Afrikmag

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE