Ouverture du concours de CAFOP 2017: les candidats se bousculent devant la caserne des sapeurs-pompiers

0
377

Des centaines d’aspirants à la fonction d’instituteurs adjoints ont envahi, lundi, la caserne des sapeurs -pompiers militaires d’Adjamé (Au centre d’Abidjan) où se déroulent les différentes étapes pour la participation à ce concours d’entrée dans les Centres d’animation et de formation pédagogiques (CAFOP).

Disposés dans une longue file sous le regard de quelques éléments des sapeurs-pompiers et de la police nationale qui veillent à l’ordre et la discipline, les candidats rentrent par groupe de six à sept personnes pour se procurer le premier sésame de participation à ce concours, notamment, la pochette qui coûte 28.000 Fcfa.

«Je suis venu aujourd’hui, premier jour d’ouverture du concours pour me procurer ma pochette parce que je sais par expérience, qu’au fur à mesure, qu’on tirera vers la fin du délai imparti, il y aura beaucoup de monde. Donc, je suis là pour me donner toutes les chances de participer à ce concours», a expliqué, Alfonse Kouamé qui dit avoir postulé sans succès à ce concours les années précédentes.

Quant à mademoiselle Cissé, visiblement heureuse, parce qu’ayant pu se procurer sa pochette, elle dit être titulaire d’un Bac+3, mais postule à ce concours pour un impératif d’emploi.

«C’est la troisième année consécutive que je vais participer à ce concours. Les deux dernières années, c’est avec le baccalauréat que j’ai postulé. Mais, cette année, la mort dans l’âme, je vais encore essayer parce que j’aurai souhaité qu’on recrute aussi les instituteurs ordinaires. Mais hélas», regrette mademoiselle Cissé qui explique, par ailleurs, qu’elle est venue acheter sa pochette aujourd’hui parce que «le délai imparti cette année est très court et si tu ne t’empresses pas dès maintenant à remplir toutes les exigences de participation au concours, ce sera vraiment un parcours de combattant les derniers jours».

abidjan.net

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE