Ces dernières années nous assistons à un développement spectaculaire des paris en ligne. Poker, PMU, Loto football, Betclic, Euro-millions… chaque jours nous avons le droit à au moins une publicité vantant ces jeux de hasard et nous incitant à y participer que ce soit au travers de la télévision, la radio, les mails ou encore les fenêtres s’ouvrant sur notre écran d’ordinateur… Malheureusement, chez beaucoup de jeunes musulmans ces jeux sont devenus une passion, entre deux chichas ils accompagnent souvent leur samedi soir.

Le pari, un jeu de hasard ? kesako ?

Est considéré comme étant un jeu de hasard le fait que deux partis (au moins) misent chacune une somme d’argent (ou autre) que seul l’un des deux remportera au terme du jeu. Allah Ta’ala dit : « Ô les croyants, le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu’une abomination, œuvre du diable. Ecartez-vous en afin que vous réussissiez. »

A contrario, il n’y aurait aucun mal à cela si seulement l’un des deux partis propose une mise puisqu’il n’y a pas d’échange dans ce cas. Prenons l’exemple de deux amis dont l’un propose de faire une course de 100m avec à la clé un tiramisu pour le gagnant. Le second accepte de faire la course mais ne mise rien, de cette façon si celui qui a miser gagne, il ne fait que garder sa mise (sans surplus) et si c’est l’autre la mise sera alors une sorte de récompense de la part de son ami. Le principal étant qu’il n’y ait pas d’échange de quelque nature que ce soit.

Notons que les savants ont classé parmi les jeux de hasard les courses de chevaux, les jeux de grattage, les paris (comme expliqué ci-dessus), les jeux de loterie en général.

Parier : « C’est juste pour s’amuser »

Il n’y a pas si longtemps le jeu de hasard le plus répandu et le plus connu était encore le jeu de grattage. Mais depuis peu une autre forme de jeu (bien plus insidieuse) est apparue : les paris en ligne. Regarder un match de football entre amis sans que chacun n’est au préalable miser sur son équipe favorite, franchement ça n’a pas de gout ! Et pour cause ! Le pêché à une particularité terrifiante c’est qu’il agit comme une drogue sur l’être-humain et une fois qu’il y a gouté il en devient vite accro. Il n’y a qu’à prendre les exemples cité dans le verset : l’alcool, la divination etc… Combien d’alcooliques dans notre société aujourd’hui ? Combien de gens se ruinent en faisant appel à des voyants parce qu’ils finissent par développer ce besoin de « savoir » ce qu’il va se arriver demain ? Et qui y retournent encore et encore puisqu’au final ils n’apprennent jamais rien de concret.

Il est vrai que le loisir et l’amusement sont des choses nécessaires à l’être humain et complètement permises par la religion à quelques détails près : il faut qu’ils soient faits de façon licite et mesurée. « Vous êtes la communauté du juste milieu ». Ce qui n’est pas n’est pas le cas concernant les paris puisqu’en plus d’être interdits par Allah Ta’ala ils peuvent rendre l’être humain addict au point qu’il en néglige son corps et son esprit à force de veiller tard pour jouer ou attendre les résultats, allant même jusqu’à négliger ses obligations rituelles, familiales, professionnelles tellement il ne peut plus se détacher de son écran et quand il arrive à déplacer son corps, son esprit reste tellement préoccupé par le jeu qu’il ne peut se concentrer sur autre chose. C’est pour cela qu’Allah Ta’ala a interdits les jeux de hasard et l’alcool de manière progressive. Afin que les gens réalisent d’eux-mêmes que oui l’alcool a bon gout, oui les jeux ça détend mais que leurs conséquences elles, sont désastreuses.

Ainsi le but de toutes ces campagnes publicitaires est de faire faire aux gens le premier pas vers le jeu, c’est pour cela qu’ils ne lésinent pas sur les moyens et vont même jusqu’à toucher à l’émotionnel. Nous connaissons tous cette publicité dans laquelle un ancien joueur de football, champion du monde 98, nous envoie un message que l’on pourrait traduire ainsi : « Je suis un grand joueur de foot, ensemble nous avons vécu un moment magique quand nous avons remporté la coupe du monde. Nous sommes tous les deux fans de foot c’est pourquoi je t’invite à me rejoindre en ligne pour parier sur le match de ce soir. Alors n’hésite pas à miser sur ton équipe, nous allons voir qui va gagner (petit défi en prime pour la nafs) et peut-être même que la magie de 98 sera de nouveau au rendez-vous ! » Donc promesse d’une belle « soirée foot » en perspective jusqu’au moment où la personne perd son argent, entre dans une colère noire puis s’ensuit disputes voir même bagarres.

Gardons toujours à l’esprit que quand Allah nous interdit une chose c’est toujours pour notre bien. Soyons convaincu de cela et ayons confiance en notre Créateur même si parfois notre raison (limitée) n’y voit aucune logique. Allah ta’ala dit : «  Or il se peut que vous n’aimiez pas une chose et qu’elle soit dans votre bien ; et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle est dans votre mal. Allah sait et vous ne savez point. »

Par Jouwayrya

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE