Le mot ikhtilaf vient de la racine arabe (kha – lam – fa), qui porte trois sens linguistiques de base, comme Ibn Faris l’a mentionné (qu’Allah lui fasse miséricorde)

1 – la succession, quelque chose vient et en prend la place ce qui est venu avant
2 – derrière, après
3 – changement, variation

-Succession : Le premier sens, la succession, peut être trouvé dans la Parole d’Allah, le Béni et Glorifié (traduction rapprochée) :

« Et c’est Lui qui a assigné une alternance (khilfa) à la nuit et au jour pour quiconque veut y réfléchir ou montrer sa reconnaissance » [sourate Al-Furqan :62]

La nuit vient après le jour et prend sa place, de même que le jour vient plus tard et prend la place de la nuit.

Ce sens peut aussi être trouvée dans la Parole d’Allah, le Béni et Glorifié (traduction rapprochée) :
« C’est Lui qui a fait de vous les successeurs (kahla’if) sur terre » [sourate Al-An’am :165]

Cela signifie que les nouvelles nations de gens viennent et prennent la place des anciennes.

Ce sens est aussi trouvée dans la Parole d’Allah le Très-Haut (traduction rapprochée) :
« Et Moïse dit a Aaron son frère : “Remplace-moi (ukhluf-li) auprès de mon peuple » [sourate Al-A’raf  :142]

-Derrière ou Après : Ce sens est trouvé dans la Parole d’Allah, le Béni et Glorifié (traduction rapprochée) :

« Il connaît ce qui est devant eux et ce qui est (khalfahum) derrière eux » [sourate Al-Baqara :255]

Il peut aussi faire référence à quelque chose qui vient après que d’autres en raison de ses vertus moindres.

Comme cela est trouvé dans la Parole d’Allah, le Très-Haut (traduction rapprochée) :
« Puis leur succédèrent (khalafa) des générations qui délaissèrent la prière et suivirent leurs passions » [sourate Maryam :59]

-Changement ou Variation : Ce troisième sens est trouvé dans la parole du messager d’Allah (sallallahu ‘alayhi wa sallam) :

« En vérité l’haleine (khuluf) de la bouche du jeûneur est meilleur à Allah que l’odeur de musc. » [1]

khuluf signifie ici le changement de l’odeur du souffle d’une personne qui jeûne en raison de sa faim et soif et que ceci est meilleur à Allah que l’odeur de musc.

En conclusion : Ibn Faris (rahimahullah) a dit : « Le premier sens mentionné (la succession) est ce qui est signifié quand les gens disent, ‘ les gens sont dans al-ikhtilaf sur telle et telle question. ‘
Cela signifie que les gens divergent et la source de cette divergence est que chaque personne a réfuté ou écarté l’argument de l’autre et s’est mis là où l’autre a essayé de se mettre. » [2]

Ce qui m’est apparent et Allah est plus savant, est que ces trois sens de base mentionnées par Ibn Faris viennent d’un thème principal – quelque chose vient et en prend la place de ce qui est venu avant, ou “la succession”.

Comme si Ibn Faris avait voulu expliquer le mot en employant ces trois sens de base dans un effort pour faire apparaître clairement la signification du mot.

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE