La Banque De l’Union de Côte d’Ivoire lance officiellement ses activités

0
375

L’écosystème bancaire ivoirien a enregistré l’arrivée d’un nouvel acteur. Après un peu plus d’un an de présence en Côte d’Ivoire, la Banque de l’Union de Côte d’Ivoire (BDU-CI), filiale de la Banque de Développement du Mali (BDM) a procédé officiellement au lancement de ses activité jeudi au Pullman hôtel à Abidjan, en présence de plusieurs personnalités du monde de la finance dont le PCA de la BDM, Ahmed Mohamed Ag Hamani, représentant le Ministre Malien de l’Economie et des Finances et le ministre auprès du premier ministre chargé de l’Economie et des Finances de Côte d’Ivoire, Adama Koné.

Le Directeur général de la BDU-CI, Ibrahim N’Diaye a affirmé que « la BDU se veut une banque citoyenne résolument engagée dans le financement de l’économie de la Côte d’Ivoire ». A titre de preuves, le DG de la BDU-CI a indiqué que la banque qu’il dirige soutient l’Etat de Côte d’Ivoire dans le financement de ses projets de développement, à travers la souscription des obligations du Trésor aussi bien sur le marché monétaire que sur le marché financier de l’Union monétaire ouest-africaine (UMOA). Ibrahim N’Diaye a aussi évoqué l’intervention de la BDU-CI dans le financement du secteur privé ivoirien en mettant l’accent sur le financement des PME notamment dans les secteurs des produits agricoles, l’industrie, les BTP, le Commerce général, les services et les particuliers salariés du public comme du privé.

Le président du Conseil d’Administration de la BDU-CI, Amadou Sidibé a expliqué le choix de la Côte d’Ivoire du fait de son leadership dans la sous-région et de la grande hospitalité du peuple ivoirien. « La BDU ne ménagera aucun effort pour jouer son rôle dans le développement économique de la Côte d’Ivoire », a promis Amadou Sidibé.

Le ministre auprès du Premier ministre chargé de l’Economie et des Finances, Adama Koné a salué la décision des responsables de la BDU de s’installer en Côte d’Ivoire dans un environnement déjà hautement concurrentiel. Il a encouragé la BDU à mettre l’accent sur le financement des Petites et moyennes entreprises (PME). Adama Koné a insisté sur la nécessité pour la BDU à œuvrer au relèvement du taux de bancarisation et partant à favoriser l’inclusion financière. Il a rassuré les responsables de la BDU sur l’adoption par le Gouvernement d’un programme d’assainissement du secteur financier ivoirien pour permettre effectivement le relèvement du taux de bancarisation et la promotion de l’inclusion financière.

Avec déjà 3800 clients pour 420 comptes, la BDU ambitionne très vite se positionner dans le peloton de tête de l’activité bancaire en Côte d’Ivoire. « La création de la BDU s’inscrit dans la stratégie de croissance externe du Groupe de la Banque de développement du Mali (BDM) qui ambitionne d’implanter une filiale dans chacun des huit pays de l’Union Economique et Monétaire Ouest-africaine (UEMOA) », a expliqué Ibrahim N’Diaye.

Elisée B.

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE