France: un rapport préconise d’étendre temporairement l’obligation vaccinale

0
327

La France est le pays européen où les parents doutent le plus du bénéfice des couvertures vaccinales. Pour lutter contre cette méfiance des Français, un comité de «la concertation citoyenne» sur la vaccination suggère que les vaccins aujourd’hui «recommandés» deviennent gratuits et «obligatoires» de façon temporaire. De plus, le rapport préconise d’étendre l’obligation à vacciner à 11 maladies au lieu de 3 aujourd’hui.

Le rapport du comité d’orientation mis en place par la ministre de la Santé pour lutter contre la défiance des Français envers la vaccination a été rendu mercredi 30 novembre. Ce texte préconise d’abord d’élargir l’obligation vaccinale, en prévoyant une possibilité de refus des parents, puis à terme de supprimer cette obligation vaccinale comme ailleurs en Europe. « Les conditions ne sont pas réunies » aujourd’hui pour lever l’obligation vaccinale qui existe déjà en France pour trois maladies, estime le comité présidé par le professeur Alain Fischer et Claude Rambaud du CISS (collectifs d’associations santé).

En levant maintenant l’obligation, « on peut craindre qu’une fraction non négligeable de la population renonce aux vaccins y compris aux trois vaccins obligatoires de base, explique le Pr Fischer. La gratuité des vaccins serait un signal très fort donné par les pouvoirs publics sur l’importance qu’ils accordent à la vaccination ».

Pourtant, pour le professeur Philippe Stoeckel, président de l’Agence de médecine préventive, les recommandations de ce rapport ne fonctionneront pas en France. En effet, paradoxalement, depuis cinq ans, dans les pays riches, plus un vaccin est rendu obligatoire, plus la méfiance grandit. « Je crois qu’il y a vraiment un véritable problème d’information, en particulier chez les classes les plus éduquées, qui sont les plus résistantes à la vaccination, explique-t-il. Il y a peut-être eu dans le passé des maladresses. Avoir rendu la vaccination contre l’hépatite B obligatoire d’un seul coup et sans préparation a certainement joué un rôle très négatif. »

Par RFI.FR

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE