Les sites abritant l’actuel siège de l’Agence ivoirienne de presse (AIP) et l’immeuble La Pyramide sis à Abidjan Plateau ont été déclarés d’utilité publique par le gouvernement à l’issue de son traditionnel conseil tenu ce 30 novembre sous la présidence  du chef de l’Etat.

La déclaration d’utilité publique implique une dépossession au profit de l’Etat. En clair, lorsqu’un site est déclaré d’utilité publique cela signifie que l’État s’approprie ledit site, il devient donc détenteur exclusif du droit de propriété sur ce site. Et en qualité de propriétaire, il peut procéder à un réaménagement, une démolition ou au déguerpissement des occupants du site mais toujours moyennant dédommagement.

C’est une procédure qui permet de réaliser à terme une opération d’utilité publique, qu’il s’agisse d’aménagement, de création d’une infrastructure de communication, d’une école ou même d’un lotissement.

Concernant le site de l’AIP, le conseil des ministres du 1er octobre 2015 qui s’est tenu à Yamoussoukro a donné son accord afin qu’il y soit construit un complexe hôtelier appartenant au groupe Hilton. Le même conseil a également entériné la rénovation de l’immeuble la Pyramide du Plateau et la construction de la Bibliothèque de la renaissance africaine d’Abidjan sur le site de la Direction des Examens et Concours (DECO).

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE