Melissa Little a dû faire face à un drame terrible. Son mari depuis douze ans a tué leurs deux enfants en janvier dernier avant de mettre fin à ses jours. C’était il y a neuf mois. La mère dévastée raconte comme elle a trouvé le courage d’aller de l’avant.

Il y neuf mois, en Australie, Damien Little, 34 ans, tuait ses deux fils, Koda, 4 ans, et Hunter, 9 mois, avant de se suicider. Son épouse, Melissa, ne comprend toujours pas le geste de son mari et c’est avec un courage inimaginable qu’elle a fait face à la tragédie. La jeune femme de 30 ans, institutrice maternelle, a repris son travail et a écrit un livre pour enfants pour les aider à comprendre leurs émotions face à un tel drame.

“Parce que quelque chose de bon doit sortir de ce drame”

Elle explique avoir vu les amis de son aîné “batailler dans la douleur” après sa mort. “Il y a beaucoup d’entre nous qui sont restés avec un trou dans le coeur à cause de cette tragédie. C’est ma façon d’aider les autres parce que quelque chose de bon doit sortir de ce terrible drame”, explique Melissa.

Damien et Melissa étaient mariés depuis 12 ans. L’homme a tué ses enfants et a mis fin à ses jours le 4 janvier dernier. Dans une lettre ouverte publiée par plusieurs médias australiens, Melissa écrit: “J’ai essayé de faire avec chaque jour et j’ai essayé d’accepter que personne n’aurait pu aider mon mari dans ses batailles privées et personnelles. J’ai dû faire face au monde à nouveau. Plus j’essayais de comprendre le ‘pourquoi’ derrière les événements tragiques, plus je réalisais que je ne pouvais pas changer les choses. Un jour à la fois, j’ai essayé de trouver la force de reconstruire ma vie, en gardant mes trois garçons dans mon coeur.”



Un trek de 96 km pour faire face à sa réalité


À la recherche d’un défi ou d’une motivation pour honorer leur mémoire, Melissa a fait un trek de 96 km en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Elle recommencera l’année prochaine. “Koda a été appelé comme ça d’après la piste Kokoda, où son grand-père a combattu en 1942. C’était notre rêve de terminer ce trek ensemble quand Koda serait assez vieux.” Cette longue marche lui a permis de se concentrer. “Cela m’a empêchée de me laisser aller dans la première partie de l’année. Quand tout semblait perdu, j’avais encore un but, un but qui impliquait ma famille.”

“Mentalement, physiquement, émotionnellement, ce trek m’a donné l’occasion de faire face à ma réalité. Mes garçons étaient avec moi, sur la piste. Mon précieux Hunter n’a jamais eu l’occasion de faire ses premiers pas, donc je continuais à faire de petits pas vers l’avant pour lui. Je pouvais aussi entendre Koda m’encourager quand ça se corsait. J’espère qu’ils sont fiers.”

Un livre sur le deuil adressé aux enfants


Une fois de retour de son périple, cette mère courage s’est attelée à la rédaction de son livre “qui contient des souvenirs personnels” mais qui est assez généralisé “afin que tout enfant ayant connu la perte d’un membre de sa famille ou d’un ami puisse s’identifier” à cette histoire. Melissa espère désormais trouver un éditeur.

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE