A quelques jours de la journée mondiale contre le sida qui a lieu le 1er décembre, l’agence des Nations unies chargée de la lutte contre le sida (Onusida) a publié son rapport annuel ce lundi 21 novembre 2016. Parmi les chiffres annoncés, une bonne nouvelle : l’accès aux soins est en nette progression depuis un an.

Des données spectaculaires. La conclusion vient tout droit du directeur de L’Onusida : 18 millions de personnes ont désormais accès à des traitements efficaces contre le sida. En un an, plus d’un million de patients supplémentaires ont donc été soignés.

Autre chiffre encourageant : le nombre de décès liés à la maladie. Il est en recul de 45% par rapport à 2005.

« Mais les progrès restent incroyablement fragiles », admet Michel Sidibé, le directeur général de l’Onusida, notamment en ce qui concerne les effets secondaires. Car si les séropositifs vivent de plus en plus longtemps, ils ont aussi plus de chance de développer des maladies telles que la tuberculose ou l’hépatite C.

La baisse de la mortalité entraîne également un autre défi : celui du nombre de nouvelles infections. Ainsi depuis 2010, il stagne chaque année autour des 2 millions.

En juin dernier, l’ONU s’était fixé comme objectif pour 2020 de réduire ce chiffre à 500 000 chaque année. Le compte est encore loin d’y être.

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE