A l’approche des législatives du 18 décembre prochain, la tension monte au sein du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI). Pour cause,  plusieurs députés PDCI, sortants tels que Kouadio Konan Bertin dit KKB et Yasmina Ouégnin n’ont pas été retenus dans la liste des candidats présentée par le PDCI. Des militants du parti d’Henry Konan Bédié, grognent. Ceux-ci, ont manifesté parce qu’ils ne reconnaissent pas forcement le choix des candidats de leur parti politique.

Le vendredi 18 novembre dernier, une centaine de jeunes du PDCI, ont manifesté devant la maison du parti à Cocody. Ils ne sont pas contents et dénoncent le choix des candidats par la direction du parti. Ils affirment ne pas avoir été consultés et rejettent les candidatures choisies pour les prochaines législatives.

« Au PDCI, nous avons des statuts, on dit, s’il n’y a pas de consensus, on va opprimer. A notre grande surprise, on constate que des personnes s’asseyent dans leur bureau, nominent n’importe qui, parachutent n’importe qui, c’est inacceptable », a affirmé N’Frani Meya Rodrigue, coordonnateur de la jeunesse du PDCI à Cocody.

Les choix effectués par le parti ont en effet provoqué une vive tension au sein du PDCI.  Cela a entrainé plusieurs soulèvements de militants à travers le pays. Dans la ville d’Aboisso, où le candidat PDCI a été écarté au profit du candidat RDR en la personne de Marcel Amon-Tanoh, chef de cabinet du président Alassane Ouattara, n’était du goût des militants PDCI de ladite commune.

Ainsi, le mercredi 16 novembre dernier, plusieurs dizaines de militants du PDCI-RDA ont pris d’assaut la résidence d’Henri Konan Bédié à Cocody, pour protester contre cette décision. Marcel Amon-Tanoh a finalement retiré sa candidature, laissant la place au candidat PDCI en qui les populations se reconnaissent.

Selon RFI, quant à Yasmina Ouégnin et Bertin Konan Kouadio, députés sortants, leur opposition à certaines décisions de la direction du PDCI leur a coûté leur parrainage pour ces élections. C’est donc en candidats indépendants qu’ils affronteront le RHDP, bravant ainsi le mot d’ordre du parti.

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE