1La Demeure Éternelle possède des délices indescriptibles que nous avons précédemment évoqué. Nous allons à présent nous intéresser à la merveilleuse odeur du Paradis, à la voix qui appellera du milieu du Paradis et au marché qui se trouve au sein de la Demeure rêvée incha Allah.

L’évocation de ces points se fera sur l’appui de deux ouvrages que sont « Le Paradis » et « Les délices du Paradis » respectivement écrits par Ibn Qayyim al-Jawziyya et Ibn Kathir (qu’Allah leur fasse miséricorde).

Le parfum du Paradis se sent « à une distance de soixante-dix ans de marche »

Le parfum du Paradis est un bienfait qu’Allah accordera à Ses pieux serviteurs. Ainsi, sentir l’odeur du Paradis ne sera pas permis à tous. En ce sens, selon Abu Hurayra, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Celui qui tue une âme sous contrat (c’est-à-dire : signant un accord de ne pas la tuer) avec le serment de Dieu et de Son Prophète, et qu’il ne le respecte pas, l’odeur du Paradis lui sera interdite, d’une distance de soixante-dix ans. » (Rapporté par At-Tirmidhy).

De même, cette odeur sera interdite à d’autres personnes. C’est ainsi que l’imam Ahmed rapporte, d’après ‘Abdullah Ibn ‘Amr que l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Celui qui s’attribue un père qui n’est pas le sien, alors qu’il sait qu’il n’est pas son père, ne sentira pas le parfum du Paradis. Son parfum se sent pourtant à une distance de soixante-dix ans de marche. » Sentir le parfum du Paradis est donc un privilège qu’Allah offrira aux serviteurs honnêtes et sur le droit chemin incha Allah.

L’odeur du Paradis est de deux sortes. C’est en ce sens qu’Ibn Qayyim al-Jawziyya (qu’Allah lui fasse miséricorde) affirme : « La senteur du Paradis est de deux sortes : la première senteur est présente dans notre monde, et il arrive que les âmes puissent parfois la sentir sauf les êtres humains ; et une senteur, comme on sent les fleurs, cette odeur est également sentie par les élus. Dans notre monde, il n’y a que les Prophètes, les Messagers et certains élus (comme Anas Ibn Nadar), qui ont pu sentir cette odeur. » Ce savant souligne donc le fait que les deux types de parfum du Paradis ne sont accessibles qu’à ceux à qui Allah l’a permis. Puissions-nous bénéficier de ce privilège dans l’au-delà incha Allah.

Ibn Qayyim al-Jawziyya (qu’Allah lui fasse miséricorde) a déclaré que parmi les élus qui ont senti l’odeur du Paradis sur terre, se trouve Anas Ibn Nadar. Il nous semble donc intéressant de relever ce récit, établi dans les deux Sahih, d’après Anas ibn Malik et Sa’d ibn Mu’adh : « Le jour d’Uhud, Anas ibn Nadar passa auprès de nous et dit : « Je sens à Uhud le parfum du Paradis. » Ce jour-là, il combattit jusqu’à la mort. Son corps ne fut pas reconnu à cause de ses nombreuses blessures. Seule sa sœur, Arrabi’ bint Nadar, le reconnut grâce à la forme du bout de ses doigts. On lui a compté plus de quatre-vingt blessures par l’épée, par lance et par flèches. » Qu’Allah l’agrée !De son côté, Ibn Kathir (qu’Allah lui fasse miséricorde) commente à ce sujet : « Anas avait senti le parfum du Paradis sur terre alors qu’il est au-dessus des cieux, à moins que, ce jour-là, il ait été rapproché des croyants. Allah est plus savant. »

Une voix qui appelle du milieu du Paradis

Lorsque les habitants du Paradis pénétreront dans les jardins, une voix se fera entendre du milieu de ceux-ci. Ainsi, Abi Saïd rapporte selon Abu Hurayra que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Une voix appelle : Vous serez éternellement en bonne santé. Vous vivrez indéfiniment, vous serez perpétuellement jeunes, vous serez interminablement dans les bienfaits. Dieu dit : {Et lorsque Dieu te les faisait paraître dans ton rêve peu nombreux et s’Il te les avait fait paraître nombreux, vous auriez sûrement perdu courage et vous vous seriez disputés au sujet des affaires. Mais Dieu vous sauva de la discorde. Il est certes parfaitement connaisseur de la véritable image des poitrines.} (Sourate 8 : Verset 43). » (Rapporté par Muslim). Une voix s’exclamera donc du milieu du Paradis pour s’adresser à ses habitants. Cette voix apportera la bonne nouvelle de la santé éternelle, de la jeunesse perpétuelle et du bonheur infini.

Le marché du Paradis

Il est unanimement reconnu qu’il existe un marché au Paradis. Ce fait peut nous paraître comparable à la vie d’ici-bas mais il n’en est rien. Le marché du Paradis est incomparable à celui que nous connaissons car il se trouve dans la Demeure Parfaite. En effet, selon Anas Ibn Malik, l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Au Paradis, il y a un marché vers lequel ses habitants se rendront tous les vendredis. La bise souffle du nord sur leur visage et sur leurs habits, les rafraîchissant et les embellissant. Ils retourneront vers leurs femmes. Leur beauté s’amplifiera. Leurs femmes diront : par Dieu vous êtes encore plus beaux. Et les hommes de répondre : votre beauté s’est également amplifiée. » (Rapporté par Muslim). Ainsi, le vent qui soufflera au marché du Paradis apportera une beauté encore plus importante à ses habitants.

De plus, lorsque les gens du Paradis sortiront pour aller au marché le vendredi, ils seront imprégnés de musc. En ce sens, l’imam Ahmed rapporte qu’ « il y aura des dunes de musc. Dès qu’ils sortiront, le vent soufflera pour les imprégner. » Macha Allah, le marché du Paradis, tout comme son parfum sont d’une valeur que l’on ne peut saisir.

Qu’Allah nous permette d’entrer au Paradis et d’y sentir son doux parfum. Puisse-t-Il nous accorder la santé éternelle et la jeunesse sans fin.

Par Oum Ayoub

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE