Irak : plus de 200 personnes exécutées par l’État islamique dans la bataille de Mossoul

0
367

Au moins 232 personnes ont été tuées par l’organisation État islamique cette semaine près de Mossoul, en Irak, alors que les troupes irakiennes s’approchaient de la ville, a déclaré vendredi une porte-parole du Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH).

À peine dix jours après le début de l’offensive lancée par les forces de sécurité irakiennes pour arracher Mossoul des griffes de l’EI, Ravina Shamdasani a détaillé que parmi les 232 défunts figuraient 24 anciens membres des forces armées irakiennes exécutés mardi 25 octobre, et 190 tués le lendemain sur la base militaire d’Al-Ghazlani, dans la ville de Mossoul.

En outre, 42 personnes civiles ont été tuées d’une balle dans la tête dans la base militaire Al-Izza, en dehors de Mossoul, pour avoir apparemment refusé de suivre les instructions de l’EI. Si ces informations – fournies par des personnes qui ont réussi à fuir et par des associations humanitaires – « ont été corroborées dans la mesure du possible », la porte-parole de l’ONU a toutefois indiqué que le nombre de victimes pourrait être supérieur à celui révélé vendredi.

8 000 familles retenues en otage par l’EI 

Ces tueries sous forme d’exécutions ont eu lieu alors que le groupe État islamique met en placeune stratégie consistant à forcer les habitants des régions proches de Mossoul à se regrouper dans cette ville, située dans le nord du pays, et qui constitue désormais le dernier bastion de l’organisation en Irak.

Selon l’ONU, le groupe État islamique « a forcé des dizaines de milliers de personnes à quitter leurs foyers dans certains districts autour de Mossoul ». La porte-parole de l’organisation a également précisé ce vendredi 28 octobre que 8 000 familles seraient actuellement retenues en otage dans les villages voisins de Mossoul. L’objectif des jihadistes est de « les utiliser comme boucliers humains, de pouvoir les garder près des installations militaires […] pour essayer de faire échouer l’opération militaire contre [l’EI] », a détaillé Ravina Shamdasani.

900 combattants de l’EI tués à Mossoul 

Jeudi 27 octobre, dans un entretien accordé à l’AFP, le général américain Joseph Votel, chef du Commandement central de l’armée américaine (Centcom) a de son côté indiqué que les forces irakiennes – soutenues par les États-Unis – avaient « probablement tué environ 800 à 900 combattants de l’EI » depuis le début des opérations, le 17 octobre.

Par jeuneafrique

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE