Une nouvelle étude réaffirme les bienfaits du lait de soja. D’après les scientifiques, en boire dès le plus jeune préserverait leurs os. Détails. D’un côté, il y a ceux qui donnent un verre de lait le matin à leur progéniture pour les aider à bien grandir.

De l’autre, ceux qui cherchent d’autres options. Et parmi elles, le lait de soja pourrait être une bonne alternative, si l’on en croit les résultats de travaux parus dans la revue The FASEB Journal. Ils suggèrent que l’aliment peut contribuer à prévenir la perte osseuse, comme l’ostéoporose, plus tard dans leur vie.

Ici, ce n’est pas le calcium qui est mis ici en avant mais les protéines. En effet, elles représentent un tiers de la masse osseuse et participent à la fixation du calcium. De quoi préserver le capital osseux des plus jeunes le plus longtemps possible.

Une densité osseuse conservée

Pour arriver à ce constat, les chercheurs de l’université de l’Arkansas (Etats-Unis) ont passé au crible la densité osseuse de deux groupes de rats. Le premier a reçu une alimentation riche en soja pendant un mois, puis des aliments plus traditionnels les cinq mois suivants. Le second, quant à lui, a suivi un régime alimentaire qualifié de standard, sans protéines de soja, pendant six mois.

Verdict: le groupe nourri avec le soja n’a pas développé de signes d’ostéoporose à la fin de l’étude. Contrairement à ceux qui n’en ont pas consommé. Si des études complémentaires sont nécessaires pour confirmer la validité de ces résultats sur l’homme, les chercheurs suggèrent qu’un apport en protéines dès le plus jeune âge pourrait ainsi protéger la densité osseuse. Une étude publiée en 2015 a notamment montré que les protéines du soja permettait de préserver la perte osseuse des femmes ménopausées, plus à risque d’ostéoporose. Cette découverte s’ajoute aux nombreuses vertus santé accordées par la littérature scientifique au soja, notamment contre l’hypertension, en prévention de certains cancers.

 

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE