La production et les exportations de cacao de la Côte d’Ivoire, premier producteur mondial, ont baissé lors de la campagne 2015-2016 par rapport à la campagne 2014-2015, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Koné.

“La production a baissé. Elle est passée de 1,791 million de tonnes lors de la campagne 2014-2015, à 1,565 million de tonnes pour la campagne 2015-2016”, soit une baisse de 12,6%.

Les exportations sont passées de 1,622 million de tonnes à 1,548 million de tonnes, a-t-il précisé.

Il a souligné que cette baisse était “due essentiellement aux perturbations climatiques” et notamment “à la sécheresse” dans le le pays cette année.

Le gouvernement a également annoncé que le prix garanti qu’il assure aux paysans pour la prochaine campagne qui commence le 1er octobre serait de 1.100 francs CFA (1,7 euro), soit une hausse de 10% par rapport aux 1.000 francs CFA de la dernière campagne, qui était déjà un record.

C’est “une bonne nouvelle pour nos parents paysans”, a déclaré le ministre, indiquant que “les revenus des paysans continuent de croître”.

Ceux-ci se sont élevés à 1.565 milliards de francs CFA (2,3 milliards d’euros) lors de la dernière campagne.

Le cacao est vital pour l’économie ivoirienne. Ce secteur représente 15% du PIB, plus de 50% des recettes d’exportation et surtout, les deux tiers des emplois et des revenus de la population, selon la Banque mondiale.

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE