Logements sociaux: les constructeurs demandent la reprise des travaux de Songon

0
252

Le nouveau président de la Chambres des aménageurs urbains et promoteurs-constructeurs (CAPC), Souleymane Sidibé a demandé, jeudi, la reprise des travaux d’aménagement et de construction de la ‘’nouvelle ville de Songon’’, située à l’Ouest d’Abidjan.

‘’Songon est un projet gouvernemental auquel les promoteurs sont associés. C’est un projet important, une nouvelle ville. Malheureusement depuis près de deux mois, ce site est arrêté’’, a déploré M. Sidibé lors d’une cérémonie de présentation des membres du bureau de la Chambre.

‘’Les promoteurs ont des engagements avec leurs financiers. Je lance un appel à nos autorités, qu’elles essaient de résoudre ce problème définitivement’’, a-t-il poursuivi en imputant cet arrêt du chantier au non-paiement de la purge des droits coutumiers. Selon lui, les promoteurs ont embrassé ce vaste projet de logements sociaux lancé par le gouvernement.

‘’Il y a vraiment des logements. Allez-y sur Songon, vous verrez des logements disponibles. Le souci c’est que le gouvernement avait promis faire les réseaux primaires, c’est-à-dire amener le réseau pour permettre au promoteur de se connecter. C’est ce qui n’est pas encore fait’’ a souligné M. Sidibé élu le 24 août dernier en remplacement de Jean François Moreau.

Sinon, a-t-il ajouté encore, ‘’il y a des logements disponibles, prêts à être habités’’. ‘’Il faut que chacun fasse sa part. C’est ce que nous demandons et nous allons le faire de plus en plus’’.

S’agissant de son mandat de deux ans à la tête de la Chambre, Souleymane Sidi dit le placer ‘’sous le signe du renouveau’’. Il compte également mettre un accent sur la morale et l’éthique au sein de la Chambre qui regroupe 17 entreprises-membres. Apprendre à gérer un projet à la nouvelle génération qui embrasse ce métier, figure également sur la liste des actions à mener.

La Chambres des aménageurs urbains et promoteurs-constructeurs (CAPC), est association professionnelle à but non lucratif formée depuis 1992 pour défendre les intérêts corporatistes de ses membres, des entreprises du secteur de l’immobilier et du foncier.

Par abidjan.net

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE