Les 7èmes assises du Groupe Focal Afrique de l’Ouest de l’Association des Fonds routiers d’Afrique (AFERA) se sont ouvertes lundi à Abidjan en présence des délégations venues de pays africains et du Ministre Ivoirien des Infrastructures, Patrick Achi.
Le Directeur général du Fonds d’Entretien Routier (FER), Siandou Fofana après avoir relevé la prise de conscience collective au niveau des Etats Africains sur les enjeux liés à l’entretien routier, a indiqué que ce sont 3000 milliards de F CFA que l’Etat ivoirien a consenti à investir dans le secteur routier. « Si nos Etats veulent devenir des pays émergents, il est indispensable qu’ils remplissent les critères qui sont entre autre, de consacrer 5% du PIB aux infrastructures de Transport et avoir un réseau routier revêtu, comme une terre irréprochable », a clamé Fofana Siandou.
La rencontre d’Abidjan sensée durer 48 heures se positionne comme une plateforme pour l’ensemble des Fonds Routiers en vue d’élaborer dans un élan communautaire des stratégies intégrant l’ensemble des acteurs du secteur. Les objectifs de l’Association sont entre autres de développer un réseau d’échanges d’expériences et d’informations sur les pratiques de financement de l’entretien routier en Afrique et sur le fonctionnement des fonds, favoriser la promotion et le renforcement des liens entre les fonds africains d’entretien routier, promouvoir un partenariat public-privé efficace en vu d’assurer les meilleures conditions de mobilisation des ressources destinées à l’entretien routier et assurer à moyen terme la pérennité et le développement harmonieux des FER.

Le DG du FER, Siandou Fofana a rappelé à l’attention de ses pairs que la mission des FER au sortir de ces assises sera de redynamiser un secteur d’activité qui a constitué pendant longtemps, la force des économies naissantes pour en faire un pôle de croissance sur lequel reposera le développement harmonieux des économies des Etats-partie.
Le ministre des Infrastructures économiques Patrick Achi a quant à lui partagé l’expérience ivoirienne en matière de financement et de gestion du secteur routier. Il a en outre évoqué les grands chantiers réalisés dans ce secteur avec notamment la construction de l’Autoroute du Nord, ainsi que la réalisation de plusieurs autres infrastructures routières. Il a reconnu que beaucoup a été fait au niveau de l’amélioration des infrastructures routières, même si encore reste à faire.

 

Abidjan.net

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE