Le savant musulman Ayoub as-Sakhtinyaani (mort en 131 de l’hégire) a dit : « Le fait qu’Allah le guide vers un savant versé dans la sounnah fait partie de la
réussite d’un jeune. » (Rapporté dans Sharh Usoolis-Sunnah of alLaalikaa’ee (no.30).

Qu’un jeune vive dans l’adoration d’Allah et fréquente des gens vertueux est une grande bénédiction d’Allah, car c’est dans sa jeunesse qu’une personne est la plus vulnérable aux
tentations et la plus susceptible de s’égarer du droit chemin. Cela est évident lorsque l’on regarde la société qui nous entoure et que l’on constate que la plupart des activités comme
la musique, les jeux, les boîtes de nuit, la mode, etc, s’adressent d’abord et avant tout aux jeunes. « On n’a qu’une seule jeunesse », entend-on souvent répéter, et c’est pourquoi tant de jeunes musulmans, de nos jours, s’imaginent qu’ils commenceront à prier, qu’ils feront le Hadj, qu’ils s’habilleront de façon modeste, etc, lorsqu’ils seront plus vieux, comme si Allah leur avait garanti qu’ils allaient vivre vieux! Comme nous serions avisés de tenir compte du conseil du Prophète (saw) lorsqu’il a dit : « Profitez de cinq choses avant cinq autres : de votre
jeunesse vant votre vieillesse, de votre santé avant que ne vienne la maladie, de vos richesses
avant que ne vienne la pauvreté, de votre temps libre vant que vous ne soyez trop occupés, et de votre vie avant votre mort. » (Rapporté par ibn Abbas et recueilli dans al-Hakim et autres).

Abou Ismaël

AUCUN COMMENTAIRE

REPONDRE